La construcción política de los mercados : variedades de neoliberalismo en el Chile post-dictadura (1990-2010)

par Antoine Maillet

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Olivier Dabène et de Juan Pablo Luna.

Soutenue le 13-12-2013

à Paris, Institut d'études politiques en cotutelle avec Pontificia universidad católica de Chile , dans le cadre de Institut d'études politiques (Paris). École doctorale , en partenariat avec Centre d'études et de recherches internationales (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Rodrigo Mardones.

Le jury était composé de Olivier Dabène, Juan Pablo Luna, Eduardo Silva, Yves Surel, Charlotte Halpern, Hillel Soifer.

Les rapporteurs étaient Eduardo Silva, Yves Surel.

  • Titre traduit

    La construction politique des marchés : variétés du néolibéralisme dans le Chili post-dictature (1990-2010)


  • Résumé

    Les marchés fonctionnent-ils indépendamment du pouvoir politique ? Cette étude comparée des politiques publiques dans six marchés créés durant les années 1980 au Chili analyse le rôle fondamental qu’ont les politiques publiques dans la construction des marchés. Pour rendre compte de la diversité de ces opérations, j’élabore un cadre conceptuel original, en définissant quatre « variétés du néolibéralisme ». A partir d’une étude de l’histoire de ce concept et de ses usages contemporains, je distingue les néolibéralismes orthodoxes, régulés, émulateurs et mixtes. Chaque néolibéralisme correspond à des réponses différentes de l’Etat face aux défaillances du marché. Dans le néolibéralisme orthodoxe, les organismes publics restreignent leur intervention. Dans le néolibéralisme régulé, les organismes publics interviennent pour promouvoir la concurrence et établir des obligations quant au produit lui-même. Dans le néolibéralisme émulateur, un organisme public organise la concurrence non pas dans le marché, mais pour le marché. Enfin, dans le néolibéralisme mixte, une ou des entreprises publiques entrent en concurrence avec les acteurs privés. Chaque variété fait l’objet de politiques publiques spécifiques, en particulier en termes d’instruments mobilisés. J’applique ce cadre théorique des variétés du néolibéralisme pour classer et analyser six politiques sectorielles : l’assurance-maladie, les retraites, les universités, la production d’électricité, la téléphonie et les transports publics à Santiago. Les six trajectoires sectorielles établies mettent en évidence l’existence d’un sentier néolibéral chilien.

  • Titre traduit

    The political construction of markets : varieties of neoliberalism in post-dictatorial Chile (1990-2010)


  • Résumé

    Do markets operate independently of political power? This comparative study of policies in six markets created during the 1980s in Chile analyzes the fundamental part that public policies play in the construction of markets. To account for the diversity of these operations, I develop an original conceptual framework, defining four "varieties of neoliberalism." Building on a study of the history of this concept and its contemporary use, I distinguish orthodox, regulated, emulator and mixed neoliberalisms. Each neoliberalism is based on a different form of State answer to address market failures. In orthodox neoliberalism, public agencies restrict their intervention. In regulated neoliberalism, public agencies get involved in promoting competition and establish requirements on the product itself. In emulating neoliberalism, public agencies organize competition not in the market, but for the market. Finally, in mixed neoliberalism, one or more public companies compete with private players. Each variety is characterized by specific public policies, especially in terms of instruments. I apply this theoretical framework of varieties of neoliberalism to classify and analyze six sectoral policies: health insurance, pensions, universities, electricity production, telephone industry and public transport in Santiago. The six sectoral trajectories established highlight the existence of a Chilean neoliberal path.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.