The shaping of national diplomatic practices : contemporary Chinese diplomacy as a case study

par Alice Ekman

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Françoise Mengin.

Soutenue en 2013

à Paris, Institut d'études politiques .

  • Titre traduit

    La formation des pratiques diplomatiques nationales : le cas de la diplomatie chinoise contemporaine


  • Résumé

    Alors que la Chine est parvenue à établir des relations diplomatiques avec la quasi-totalité des Etats du monde, et que son Ministère des affaires étrangères s’est professionnalisé au fil de l’ouverture du pays, la pratique de la diplomatie chinoise comporte encore de nombreuses spécificités, qui dans certains cas influent sur le résultat des rencontres multilatérales. Quelles sont ces spécificités? Comment expliquer leur persistance dans un contexte d’ouverture et de professionnalisation? Sont-elles uniquement le fruit de l’héritage communiste? La thèse rejette partiellement l’approche culturaliste, puisqu’elle montre que les facteurs historiques, politiques et sociologiques peuvent jouer un rôle prépondérant dans la formation des pratiques diplomatiques nationales. Cependant, elle ne la rejette pas totalement : l'analyse croisée d'entretiens avec des diplomates chinois et non-chinois souligne l’influence du legs culturel (comparaison des diplomaties chinoises et taïwanaises, partageant un socle culturel commun mais formées dans des contextes politiques radicalement différents), mais aussi l’existence de divergences radicales d’approches entre corps diplomatiques vis-à-vis de la notion même de culture. Dans ce contexte, le jeu stratégique sur les « différences culturelles » est fréquent entre diplomaties, et une forme de particularisme culturel est promue par de nombreux pays émergents, dont la Chine, dans l’assertion de leur position. Ce jeu s’oppose au processus existant d’harmonisation des pratiques diplomatiques au niveau international et continuera probablement à exister compte-tenu de sa fonction stratégique.


  • Résumé

    Whereas China successfully established official diplomatic relations with most states, and whilst its Ministry of Foreign Affairs has gone through a professionalisation process since the era of reform and opening up, particularities still remain within China’s diplomatic practices, which in some cases impact international encounters. What are these particularities? How can one explain their prevalence in a context of accelerated professionalisation? Are they only a direct result of the heavy Communist legacy? Based on cross-analysis of interviews conducted between 2008 and 2012 with Chinese and non-Chinese diplomats, the thesis partly dismisses the culturalist approach, as it shows that historical, political and sociological factors play an equally significant role in the shaping of China’s diplomatic practices. However, fully rejecting this approach would contradict the findings on the influence of the cultural legacy on China’s diplomacy, based on a detailed comparative analysis of two diplomacies that share a common cultural legacy but that have developed in a very different political context (comparison between diplomatic practices of the PRC and Taiwan), and most of all based on the fieldwork observations on the divergences of approach towards the notion of culture between and within diplomatic corps. Strategic play on ‘cultural’ differences does exist in foreign policy, and a form of cultural particularism is promoted by many emerging countries, including China, in asserting their new position. This can be seen as a counterforce to the globalisation of diplomatic practices, and is unlikely to disappear, considering its strategic function.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (369, 19 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 337-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 13/IEPP/0016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.