Trading with the enemy : the making of US export control policy toward the People’s Republic of China

par Hugo Meijer

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Bertrand Badie.

Soutenue en 2013

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur l’élaboration de la politique américaine de contrôle des exportations de technologies à double usage vers la République populaire de Chine (1979-2009). Cet aspect de la relation sino-américaine n’a jamais fait l’objet d’une monographie dans l’après-Guerre froide. En s’appuyant sur un vaste corpus de sources primaires (170 entretiens, documents d’archives déclassifiés, auditions parlementaires et Wikileaks), cette thèse se propose de combler cette lacune dans la littérature sur les relations sino-américaines et d’enrichir les ressources conceptuelles et méthodologiques actuellement disponibles pour l’étude de l’élaboration de la politique étrangère. Le schéma explicatif proposé vise à dépasser la dichotomie ‘déterminants internes/externes’ de la politique étrangère. D’une part, ce schéma intègre trois ensembles de variables – internationales, sociétales et étatiques – tout en examinant leur jeu interactif ; de l’autre, des méthodes et concepts relevant de la sociologie des élites sont employés afin d’identifier les acteurs clé participant au processus décisionnel. Cette étude montre que, après l’effondrement de l’Union soviétique, une combinaison de variables structurelles, bilatérales et internes – et leurs interactions réciproques – ont érodé la capacité des États-Unis de contrôler, au niveau tant unilatéral que multilatéral, le transfert de technologies à double usage vers la Chine. Dans l’environnement stratégique, économique et technologique de l’après-Guerre froide, la stratégie consistant à utiliser les contrôles à l’exportation comme un outil de containment technologique/économique vis-à-vis de la Chine est devenue de moins en moins viable.


  • Résumé

    This dissertation examines the making of US export control policy on dual-use technologies toward the People’s Republic of China (1979-2009). This facet of the Sino-American relationship has never been the subject of a monograph in the post-Cold War period. By relying on a large body of primary sources (170 interviews, declassified documents, congressional hearings, and Wikileaks), this work aims at partially filling this gap in the literature and at enriching the conceptual and methodological tools currently available for the study of foreign policy making. To do so, the proposed explanatory framework seeks to overcome the dichotomy ‘international versus domestic sources’ of foreign policy. On the one hand, this framework integrates three sets of variables – international, societal, and the state – while also examining their interactive interplay; on the other, it employs concepts and methods developed within the literature on the sociology of elites to identify the key actors involved in the decision-making process. This study shows that, after the collapse of the Soviet Union, a combination of structural, bilateral and domestic variables – and their reciprocal interactions – have eroded the capacity of the United States to restrict, both unilaterally and multilaterally, the transfer of dual-use technologies to China. In the strategic, economic, and technological environment of the post-Cold War era, using export controls, unilaterally or in concert, as a tool for technological/economic containment vis-à-vis China has become increasingly unviable.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (427 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 372-421

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sciences Po Paris (Campus de Paris). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 13/IEPP/0001
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : GM1501-2013-1
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013IEPP0001
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Droit.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.