Etude de la fragmentation des partons par mesure de corrélations photon-hadrons auprès de l'expérience ALICE au LHC

par Nicolas Arbor

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Christophe Furget.

Soutenue le 19-09-2013

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale physique (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (Grenoble) (laboratoire) .

Le président du jury était Arnaud Lucotte.

Le jury était composé de François Arleo, Boris Hippolyte, Alberto Baldisseri.

Les rapporteurs étaient Yves Schutz, Guillaume Unal.


  • Résumé

    La théorie de l’interaction forte, ou Chromodynamique Quantique (QCD), prédit l’existence d’une nouvelle phase de la matière nucléaire à très haute température et/ou très haute densité. Cet état est composé de quarks et de gluons déconfinés connu sous le nom de plasma de quarks-gluons (PQG).La mesure de sa composition et de ses propriétés est un enjeu important pour la physique nucléaire du XXIème siècle afin de parvenir à une meilleure compréhension des symétries et des mécanismes fondamentaux à l’origine du confinement des quarks au sein des hadrons et de l’interaction forte dans son ensemble.L’accélérateur LHC (Large Hadron Collider) au CERN (Organisation Européenne pour la Recherche Nucléaire) permet d’atteindre les conditions thermodynamiques nécessaires à la formationdu plasma de quarks-gluons à l’aide de collisions d’ions lourds (Pb) ultra relativistes. L’expérience ALICE (A Large Ion Collider Experiment) permet d’accéder à un grand nombre d’observables pour caractériser le PQG à partir de la reconstruction et de l’identification des particules produites lors descollisions. Parmi ces observables, la perte d’énergie des partons (quarks, gluons) de haute impulsiontransverse permet une étude des caractéristiques du milieu telle que sa densité et sa température.La perte d’énergie des partons est mise en évidence par la modification de la distribution en énergiedes hadrons produits par fragmentation.Cette thèse s’articule autour de l’analyse des corrélations photon-hadron dans le but d’étudierla modification de la fragmentation partonique par le plasma de quarks-gluons. La première partiede cette thèse est consacrée à la caractérisation du calorimètre électromagnétique EMCal, détecteur central pour la mesure en énergie et l’identification des photons. La seconde partie est dédiéeà la mesure des corrélations photon-hadron, dont l’analyse a portée sur les collisions proton-protond’énergie ps = 7 TeV, avant d’être appliquée aux collisions Plomb-Plomb d’énergie psNN = 2.76TeV. Un effort particulier a été fourni pour optimiser l’identification des photons prompts, un des points clés de cette analyse.

  • Titre traduit

    A study of parton fragmentation using photon-hadron correlation with the ALICE experiment at LHC


  • Résumé

    The strong interaction theory, Quantum Chromodynamic (QCD), predicts a new phase of nuclearmatter at very high temperature and/or very high density. This state is composed of deconfinedquarks and gluons known as the quark-gluon plasma (QGP). The measurement of its compositionand properties is a challenge for the nuclear physics of the 21st century and should lead to a betterunderstanding of the fundamental symetries and mechanisms related to the quarks confinement insidehadrons and the strong interaction generally.The Large Hadron Collider (LHC) accelerator at CERN (European Organization for NuclearResearch) allows to reach the thermodynamic conditions required to create the quark-gluon plasmausing ultra-relativistic heavy ion collisions (Pb). The ALICE experiment (A Large Ion ColliderExperiment) allows to access several probes to characterize the QGP through particles reconstructionand. Among these probes, high energy parton energy loss is used to access medium characteristicssuch as density or temperature. Parton energy loss is estimated from the modification of the energydistribution of hadrons produced by fragmentation.This thesis is dedicated to the photon-hadron correlations analysis in order to study the modificationof the parton fragmentation due to the quark-gluon plasma. First part of this thesis is devotedto the characterization of the electromagnetic calorimeter (EMCal), the central detector for energymeasurement and photon identification. The second part is dedicated to the photon-hadron correlationmeasurement, for the 7 TeV proton-proton collisions and 2.76 TeV Lead-Lead collisions. Animportant work has been done to improve the prompt photon identification, one of the key point ofthis analysis.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.