Caractérisation chimique et biologique de Waltheria indica L. (Malvaceae), herbacée utilisée en médecine traditionnelle au Burkina Faso pour la prise en charge de l'asthme

par Ragomzingba Zongo

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Christophe Ribuot.

Soutenue le 27-03-2013

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale chimie et science du vivant (Grenoble) , en partenariat avec Hypoxie : Physiopathologie cardiovasculaire et respiratoire (équipe de recherche) .

Le président du jury était Denis Wouessidjewe.

Le jury était composé de Ahcene Boumendjel, Innocent pierre Guissou.

Les rapporteurs étaient Celine Demougeot, Luc Rochette.


  • Résumé

    Au Burkina Faso, W. indica L. syn. W. americana est utilisée en médecine traditionnelle dans la prise en charge aussi bien curative que préventive de l'asthme. Basée sur une approche ethnopharmacologique, cette étude visait à caractériser W. indica sur le plan chimique et pharmacologique en relation avec l'usage traditionnel contre l'asthme. Méthodologie : Après avoir confirmé les données bibliographiques sur l'usage antiasthmatique de la plante par un entretien avec des tradipraticiens de santé, une recherche bioguidée a été réalisée. Des investigations chimiques à type d'extraction, de purification et de détermination structurale ont été conduites en alternance avec les investigations biologiques de laboratoire. En outre, une caractérisation in situ des groupes chimiques a été réalisée dans différentes parties de la plante. Puis, une évaluation de la toxicité générale aigue de l'extrait hydro alcoolique des racines a été réalisée chez la souris. Résultats et discussion : Des alcaloïdes et des polyphénols ont été mis en évidence dans les différentes parties de la plante. Plusieurs composés ont été isolés à partir de l'extrait hydro alcoolique (HA) des racines. Un seul a été identifié comme étant (-)-épicatéchine. HA, ses fractions n-hexane (F1), dichlorométhane (F2), acétate d'éthyle (F3), la fraction résiduelle (F4) et l'épicatéchine isolée de F3 inhibaient in vitro l'activité de la 5-LOX, la LOX-IB de soja et la PLA2 de manière dose dépendante. L'inhibition de la PDE4A1α par les fractions n'était pas dose dépendant. Sur le plan tissulaire, HA, F3 et les fractions dérivées de F3 inhibaient les contractions induites par l'acétylcholine sur la trachée de rat ex vivo. Un effet dose dépendant était observé avec une CI50 de 1051 µg/mL pour HA, entre 181 et 477 µg/mL pour F3 et ses fractions. HA est modérément toxique chez la souris par voie intrapéritonéale (DL50 =210 mg/Kg). Cette étude est la première investigation pharmacologique de l'usage traditionnel de W. indica contre l'asthme. Nos résultats supportent cet usage traditionnel de la plante et démontrent la participation de l'épicatéchine aux propriétés antiasthmatiques. Conclusion : La validation pharmacologique de l'usage traditionnel de W. indica contre l'asthme doit être complétée par les futures investigations précliniques avec l'isolement et les tests biologiques d'autres composés de la plante qui participeraient à l'activité de W. indica.

  • Titre traduit

    Chemical and biological characterisation of Waltheria indica L. (Malvaceae), herbaceous used in traditional medicine for asthma treatment in Burkina Faso


  • Résumé

    In Burkina Faso, W. indica L. syn. W. americana is used by traditional healers for curative and preventive management of asthma. Based on an ethnopharmacological approach, this study aimed to characterize W. indica on the chemical and pharmacological level according to the traditional use against asthma. Methodology: First, interviews of traditional healers confirmed the literature data concerning traditional use of the plant against asthma. Second, chemical investigations were conducted alternatively with biological investigation. Moreover, an in situ characterization of mains chemical groups was performed in different parts of the plant; then, a general acute toxicity of hydro alcoholic extract was evaluated in mice. Results and discussion: Alkaloids and polyphenols are presents in different parts of W. indica. Several compounds have been isolated from hydro alcoholic roots extract (HA). One compound have been identified as (-)-epicatechin. In vitro, HA, its fractions n-hexane (F1), dichloromethane (F2), ethyl acetate (F3), residual fraction (F4) and (-)-epicatechin isolated from F3 dose-dependently inhibited the activity of 5-LOX, LOX-IB de soja and PLA2. Inhibition of PDE4A1α by fractions was not dose-dependent. On tissue level, HA, F3 and fractions from F3 inhibited contraction induced by acetylcholine on rat trachea ex vivo. This effect was dose-dependent with IC50 of 1051 µg/mL for HA, between 181 and 477µg/mL for F3 and its fractions. HA is moderately toxic in mice (LD50 =210 mg/Kg, intraperitoneal route). This study is the first pharmacological investigation of traditional use of W. indica against asthma. Our results validate the use of W. indica in traditional for management of asthma. These effects should be, at least in part, attributed to the presence of (-)-epicatechin in roots of W. indica. Conclusion: The pharmacological validation of traditional use of W. indica against asthma must be completed in the future research by isolation and biological assays of other compounds which could participate to activity of W. indica.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.