Des (bio)nano-composites utilisés dans le traitement d'eaux contaminées par de l'arsenic/gentamicine ou pour des applications médicales

par Jing He

Thèse de doctorat en Sciences de l'univers

Sous la direction de Laurent Charlet.

Soutenue le 02-12-2013

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale terre, univers, environnement (Grenoble) , en partenariat avec Institut des Sciences de la Terre (équipe de recherche) .

Le président du jury était Rachel Auzély-Velty.

Le jury était composé de Pilar Aranda.

Les rapporteurs étaient David Polya, Ewen j. Silvester.


  • Résumé

    Les composés dits 'bionano' (bionanocomposites) apparaissent comme un nouveau groupe de matériaux hybrides nano-structurés. Ils sont issus de la combinaison de polymères naturels et de solides inorganiques et sont de l'ordre du nanomètre dans au moins une direction. Ces matériaux hybrides conservent les structures et les propriétés fonctionnelles des polymères et matériaux inorganiques dont ils sont composés. Parallèlement, la présence de biopolymères permet de diminuer les risques environnementaux et de santés publiques liés aux nano-matériaux. Les propriétés inhérentes aux biopolymères (biocompatibles' et biodégradables) ouvrent des perspectives intéressantes pour ces matériaux hybrides en particulier dans les domaines de la médecine regénérative et en génie de l'environnement. La production de bionanocomposites de taille plus importante, que les nanoparticules qu'ils renferment, permet d'éviter les effets nocifs potentiels des nanoparticules (NPs) pour les organismes vivants et plus particulièrement pour l'homme. L'association de biopolymères et de nano-solides inorganiques permet la conception de bionanocomposites multifonctionnels qui peuvent être synthétisés et utilisés pour des applications dans des domaines variés. Cette thèse se propose d'étudier principalement (i) ma présence d'arsenic et d'antibiotiques dans les sources d'eau potable en Chine; (ii) l'évaluation d'un nouveau bionanocomposites, à savoir le CGB (chitosan goethite bionanocomposite), dans la décontamination des eaux contenant des espèces inorganiques d'arsenic; (iii) l'évaluation d'argiles comme adsorbants de décontamination de la gentamicine (un antibiotique aminoglycoside ) présent dans l'eau de même que celle de bionanocomposés fait d'argiles riches en gentamicine de polymères de methycelluloses hydroxypropyles Gt-Mt-HPMC (gentamicin-montmorillonite- hydroxypropyl methycellulose) utilisés comme pansement contre les infections qui ont lieu suite à des brûlures.

  • Titre traduit

    (BIO)NANOCOMPOSITES FOR WATER TREATMENT OF ARSENIC/GENTAMICIN CONTAMINATED WATER OR MEDICINE USE


  • Résumé

    Bionanocomposites represent an emerging group of nano-structured hybrid materials. They are formed by the combination of natural polymers and inorganic solids and show at least one dimension on the nanometer scale (Darder et al., 2007). These hybrid materials retain the structural and functional properties of nano-structured materials. Meanwhile, the presence of biopolymer can reduce the public health and environmental risk of nano-sized material. The properties inherent to the biopolymers, that is, biocompatibility and biodegradability, open new prospects for these hybrid materials with special incidence in regenerative medicine and in environmental engineering (Darder et al., 2007). Fabrication of large-sized bionanocomposites, rather than nano-sized particles, can prevent possible harmful nanoparticles (NPs) intake by humans and living things. Synergistic assembling of biopolymers with inorganic nano-sized solids leads to multifunctional bionanocomposites which can be synthesized and applied in several areas for designed purposes. This thesis focuses on (i) the presence of toxic arsenic and antibiotics in Chinese drinking water sources; (ii) evaluation of a novel tailored bionanocompsite, namely chitosan goethite bionanocomposite (CGB), as removal agent for inorganic arsenic species from water; (iii) using clay mineral as adsorbent for removing gentamicin, an aminoglycoside antibiotic, from water, and assembling gentamicin-loaded clay with biopolymer hydroxypropyl methycellulose leading to a bionanocomposites film, namely gentamicin-montmorillonite- hydroxypropyl methycellulose (Gt-Mt-HPMC), to be used as burn wound dressing.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.