La psychologie descriptive de Franz Brentano face aux débats contemporains sur la conscience

par Maxime Julien

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Denis Vernant et de Denis Fisette.

Soutenue le 29-03-2013

à Grenoble en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) , en partenariat avec Philosophie, langages & cognition (Grenoble) (équipe de recherche) et de Philosophie, Langages et Cognition (laboratoire) .

Le président du jury était Jean-Michel Roy.

Le jury était composé de Denis Vernant, Denis Fisette, Pierre Poirier.

Les rapporteurs étaient Bruno Leclercq.


  • Résumé

    Depuis une décennie, les études sur la pensée de Brentano connaissent un souffle de renouveau. De sa doctrine, on retient le fameux thème de l'intentionnalité qui a soulevé un certain nombre de discussions sur ce que signifie réellement ce concept et ce que Brentano a voulu dire lorsqu'il l'a réintroduit. Dans la philosophie contemporaine, le passage en question qui décrit ce concept l'interprète le plus souvent comme la marque d'une irréductibilité du mental au physique, l'idée qu'il existerait un idiome ou vocable particulier pour décrire les états mentaux et l'esprit en général (intensionnalité). Récemment dans les contributions en philosophie de l'esprit, sa conception de l'esprit a connu un accueil favorable qui se distingue nettement de la première reception de son concept d'intentionnalité dans la philosophie du langage. D'une manière significative, sa théorie de la conscience s'est vu associée à différentes conceptions rivales de l'esprit : théories d'ordre supérieur, autoreprésentationnalisme et différentes autres variétés de représentationnalisme et d'intentionnalisme qui se réclame d'un aspect ou un autre de la conception de l'esprit de Brentano. L'objectif de cette thèse est d'explorer le thème du néo-brentanisme en identifiant dans la littérature contemporaine les théories dîtes "néobrentaniennes".

  • Titre traduit

    Franz Brentano's descriptive psychology in the contemporary debates on the consciousness


  • Résumé

    The famous intentionality quote from Brentano's Psychology from an Empirical Standpoint gave rise to many different glosses on how to understand what is meant by intentionality. Since Chisholm, Quine, and Davidson, the passage has often been referred to as making a claim about the irreducibility of the mental to the physical, turning Brentano's thesis that intentionality is the mark of the mental into a thesis about the peculiar idiom or vocabulary of the mental – a thesis about intensionality. However, in recent contributions to the philosophy of mind, the reception of Brentano's philosophy of mind has departed to a large extent from this first reception of the intentionality thesis. Interestingly, his conception of intentionality and consciousness has been integrated into diverse and sometimes competing accounts of the mind: higher-order theories of consciousness, self-representational accounts and varieties of representationalism and intentionalism often relate to Brentano's conception of the mind. The goal of this thesis is to explore neo-brentanian's subject identifying the neo-brentanian theories of mind and consciousness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.