Les répercussions du processus de paix en Irlande du Nord sur les partis radicaux de la province : de la contestation à la participation

par Magali Dexpert

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Véronique Molinari et de Gabriel Doherty.

Le président du jury était Valérie Peyronel.

Le jury était composé de Gabriel Doherty.

Les rapporteurs étaient Valérie Peyronel, Gilles Leydier.


  • Résumé

    Cette étude porte sur l'impact du processus de paix en Irlande du Nord sur les partis politiques de la Province jusqu'à présent considérés comme radicaux : le D.U.P. et le Sinn Féin. Il s'agit d'identifier et d'analyser les changements stratégiques et politiques survenus au sein du D.U.P. et du Sinn Féin pendant le processus de paix afin d'aboutir à une entente politique en mai 2007, date de formation de l'Assemblée nord-irlandaise. Ainsi, nous tentons, d'une part, de démontrer comment le D.U.P. est passé du radicalisme politique et religieux à la modération, et, d'autre part, comment le Sinn Féin s'est distancé de la lutte armée de l'I.R.A. pour s'engager dans un combat exclusivement politique. Cette étude propose, dans un premier temps, d'identifier le statut du D.U.P. et du Sinn Féin sur la scène politique nord-irlandaise avant le processus de paix pour ensuite mettre en exergue les difficultés liées à la mise en place des accords de paix dans la province, compte tenu des divergences idéologiques de ces deux partis. Le rôle, les stratégies et le discours politique de ces deux partis pendant le processus de paix sont analysés afin de mieux comprendre leur perception des accords de paix mais également leur succès auprès des électeurs nord-irlandais. En effet, il est démontré que la stratégie politique du D.U.P. et du Sinn Féin pendant le processus de paix s'est avérée être efficace sur le plan électoral et a donc été synonyme de nouveaux enjeux politiques. En devenant les acteurs principaux des négociations sur l'avenir politique de l'Irlande du Nord, le D.U.P. et le Sinn Féin ont ainsi été contraints de participer, ensemble et de manière constructive, à la vie politique nord-irlandaise. Cette étude entend donc démontrer quels mécanismes diplomatiques et politiques ont contribué à transformer ces deux partis pour finalement les amener à partager le pouvoir politique en Irlande du Nord.

  • Titre traduit

    The impact of the peace process in Northern Ireland on radical political parties : from opposition to participation


  • Résumé

    The present work is an attempt to examine the impact of the northern irish peace process on the DUP and Sinn Féin, since these two parties used to be considered as being radical ones. The author consequently analyses the political and strategic transformation of these two parties during the peace process which eventually permitted the formation of a mandatory coalition in May 2007 as well as the restoration of devolution in the Province. The aim of this study is therefore to demonstrate how the DUP shifted from political and religious radicalism to moderation and how the Republican Party dissociated itself from the IRA's armed struggle to embark on exclusively political activities. Three questions underlie our analysis: Considering their radical political beliefs, which role did these two parties play in northern irish politics before the peace process? What was their interpretation of the different peace treaties and what enabled them to appeal to the northern irish electorate? Finally, following their political success, how did they manage to deal with their new political responsibilities, namely sharing power in Northern Ireland? This study thus intends to reveal the diplomatic and strategic mechanisms that contributed to the transformation of these two parties over the last decades and how they succeded in sharing political power.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?