La mobilité dans le complexe fluvio-lagunaire de la basse vallée de l'Ouémé au Bénin, en Afrique de l'Ouest

par Anani Lazare Sossou-Agbo

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de François Mancebo et de Brice Sinsin.

Le président du jury était Alain Laraque.

Le jury était composé de François Mancebo, Brice Sinsin.

Les rapporteurs étaient Didier Boutet, Christophe Ségbé Houssou.


  • Résumé

    La mobilité fluvio-lagunaire est l'un des modes de contact avec l'extérieur des populations de la basse vallée de l'Ouémé et de ses zones inondables. C'est un complexe composé d'un fleuve, d'une rivière, d'un lac et d'une lagune reliés les uns aux autres par des chenaux et qui se communiquent avec l'océan Atlantique. Ce complexe se creuse dans un substratum sédimentaire, très meuble. Face à la vulnérabilité socio-économique, par la régression des activités primaires, et au changement climatique épisodique : pluies tardives, chaleur excessive, inondation extrême ; les activités secondaires ont pris progressivement le pas sur les principales que sont : l'agriculture de saison pour les ouémènu et la pêche pour les tofinnu. Ainsi, la disponibilité des ressources en eau répond aux attentes d'appropriation des populations. L'espace fluvial a pris le sens d'une autoroute de communication. Le transport des biens et des personnes répondent désormais aux besoins économiques des ménages influencés par les biens de premières nécessités. Trois portes principales d'entrée et de sortie répondent aux attentes quotidiennes des hommes et des femmes. Les embarcadères du marché Dantokpa ; au cœur de la ville de Cotonou centre névralgique du pays ; l'embarcadère de Djassintokpa, quartier de la ville de Porto-Novo, capitale politique du Bénin. Et l'embarcadère d'Abomey-Calavi, ville périurbaine, point d'accueil touristique. Mais, à ces différentes portes s'ajoutent les portes de chaque village ou quartier de ville. Au cours de cette recherche, nous avions distingué trois axes de transport : les traversées, les axes de moyens courriers et les axes de longs courriers. Les traversées se font entre les villages et les quartiers situés de part et d'autre des masses d'eau. Elles sont de très courtes durées, à faible coût, permettant à chaque individu de communiquer avec son milieu et augmentent les échanges commerciaux. Alors que les moyens courriers durent en moyenne une heure et permettent de relier les marchés de ville (Dantokpa à Cotonou, Ouando à Porto-Novo et Calavi). Les axes de longue durée concernent le transport des marchandises des communes les plus reculées (Dangbo et Adjohoun) et le commerce transfrontalier avec les marchés de Lagos et de Badagry au Nigéria. Ce sont des transports à forte capacité de main d'œuvre et peuvent durée entre 5 heures et 8 heures. Le transport fluvial a été longtemps utilisé comme voie de pénétration des territoires, il mérite aujourd'hui une attention comme future voie de développement des communes et voie de l'avenir dans le transport des biens et des personnes au Bénin.

  • Titre traduit

    Mobility in a waterway-lagoon system, Oueme's delta in Benin, West Africa


  • Résumé

    River and lagoon mobility is one of the modes of contact with the outside for the people living in the lower valley of Ouémé and its floodplains. It is a network composed of a stream, river, lake and a lagoon connected to each other by channels and which communicate with the Atlantic Ocean. This network spreads in a very loose sedimentary bedrock. Given the socio-economic vulnerability, with the decline of primary activities, and with climate episodic changes: late rains, excessive heat, extreme flooding, the secondary activities have gradually taken precedence over the main ones that are: season farming for the ouémènu tribes and fishing for the tofinnu tribes. Thus, the availability of water resources meets the expectations of ownership of the people. The river basin has come to mean a highway of communication. The transportation of goods and people now meets the economic needs of households under the influence of goods for the basic needs. Three main gates of entry and exit respond to daily expectations of men and women. The Dantokpa's wharf; at the heart of the city of Cotonou nerve center of the country; Djassintokpa's wharf, near the town of Porto-Novo, Benin's political capital. And the wharf of Abomey, a suburban city, tourism meeting point. But, in addition to these various doors and exits, you also have the doors of each village or city neighborhood. During this research, we identified three transportation corridors: the short distance crossings, the medium-and the long-haul routes. The crossings take place between the villages and the neighborhoods scattered around the water networks. They are of very short duration, low cost, allowing each individual to communicate with their environment and increasing trade. While the medium-haul last on average one hour and allow to link city markets (Dantokpa in Cotonou, Porto-Novo Wando and Calavi). The axes of long duration concern goods transportation from the most remote communes (Dangbo and Adjohoun) and cross-border trade with markets in Lagos and Badagry in Nigeria. These are transportation requiring high-capacity of manpower and could last between 5 and 8 hours. River transportation has long been used as a route into the territories; it now deserves attention today as the future path of development for the communes and way forward in the transport of goods and people.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.