L'impact de l'ouverture économique sur les institutions internes : le cas de la Russie

par Irina Egorova-Legon (Egorova)

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Guy Bensimon.

Soutenue le 21-02-2013

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences économiques (Grenoble) , en partenariat avec Centre de recherche en économie de Grenoble (équipe de recherche) .

Le président du jury était Yorgos Rizopoulos.

Le jury était composé de Guy Bensimon, Catherine Locatelli.

Les rapporteurs étaient Yorgos Rizopoulos, Xavier Richet.


  • Résumé

    Cette thèse propose une analyse du développement économique à partir du concept de facteur humain qui apparaît en économie institutionnelle à travers les institutions informelles. Ces dernières sont responsables du caractère spécifique de chaque structure institutionnelle nationale qui forme le cadre incitatif de l'économie. Composée de règles formelles et informelles, la structure institutionnelle représente un ensemble évolutif. L'objectif élargi de cette recherche est donc de comprendre l'évolution et le changement des structures institutionnelles en étudiant particulièrement l'impact international sur ce processus. L'objectif spécifique de ce travail est d'appliquer l'approche développée au cas de la Russie afin de contribuer à une meilleure compréhension de la structure institutionnelle russe actuelle, de son efficacité pour le développement économique du pays et de l'impact de l'ouverture économique sur son changement, et notamment sur le facteur humain russe. Avec l'adhésion de la Russie en 2012 à l'Organisation Mondiale du Commerce cette question est d'intérêt particulier car le pays s'ouvre aux nouveaux attributs de la mondialisation. En mobilisant le cadre théorique croisé entre l'économie institutionnelle, l'économie de développement et l'économie internationale, cette étude nous conduit à présenter la mondialisation en tant que processus institutionnel qui en généralisant les institutions formelles de l'économie de marché et de la démocratie à l'échelle planétaire, a ignoré le rôle du facteur humain local. Cela explique la différence des performances économiques des pays qui ont adopté les mêmes cadres organisationnels. En revanche, la prise en considération du facteur humain dans l'analyse économique permet de développer la vision plus optimiste de la mondialisation. En facilitant le contact direct entre les représentants des structures institutionnelles différentes, elle est capable de stimuler l'évolution des normes de comportement improductif vers les valeurs sociales incitant les actions productives. En appliquant ce constat à l'analyse de la structure institutionnelle russe qui a vu diverger ses institutions formelles et informelles en résultat des réformes de la transition des années 1990, il est possible de conclure que l'ouverture économique de ce pays dans les conditions actuelles favorisera le changement de son facteur humain. Compte tenu de l'incohérence entre le cadre formel et les institutions informelles russes, l'évolution de ces dernières contribuera à l'instauration de l'ordre social formel et impersonnel.

  • Titre traduit

    The impact of the economic openness on the internal institutions : the case of Russia


  • Résumé

    This PhD dissertation analyzes the economic development from the concept of human factor which appears in the Institutional Economics trough the informal institutions. These institutions are responsible for the specific character of each national institutional structure which forms the incentive system of an economy. An institutional framework as a composite of formal rules and informal institutions is an evolutionary set. The wider objective of this thesis is to understand the evolution and change of institutional structures by studying in particular the international impact on this process. The specific objective of this research work is to apply the developed approach to the Russian case in order to better understand the actual Russian institutional structure, its effectiveness for the economic development of the country and the impact of the economic openness on the institutional change, in particular on the Russian human factor. This impact is a highly topical question for Russia because of its greater economic openness due to its accession to the World Trade Organization completed in 2012. Within the theoretical framework formed by Institutional Economics, Development Economics and International Economics, this research leads us to present the globalization as an institutional process which generalized formal institutions of the market economy and the democracy on the global scale but which ignored the role of the local human factor. It explains the differences of the economic performance in the countries who adopted the same formal framework. In contrast, taking into account the role of the human factor in the economic development allows to develop more optimistic views of globalization. By facilitating the direct contact between the representatives of the different institutional structures, the globalization can stimulate the evolution of social norms of unproductive behavior to the social values inciting productive actions. Applying this to the Russian framework which formal and informal institutions became strongly divergent in result of the transition reforms of 1990s, it is possible to conclude that the economic openness of this country in the actual situation will favor the change of its human factor. Considering the incoherence between Russian actual formal framework and Russian informal institutions, the evolution of the last will contribute to establish former and impersonal social order.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.