À la rencontre de l’animal sauvage : dynamiques, usages et enjeux du récréotourisme faunique. : Une mise en perspective franco-canadienne de trois territoires : Bauges, Gaspésie, Nunavut

par Laine Chanteloup

Thèse de doctorat en Géographie

Le jury était composé de Jean-François Staszak, Béatrice Collignon, Olivier Soubeyran.

Les rapporteurs étaient Yves Poinsot, Alain Adrien Grenier.


  • Résumé

    Historiquement, les animaux sauvages ont toujours représenté une ressource pour les hommes, assurant la sécurité alimentaire des sociétés locales et traditionnelles. L'exploitation touristique de la faune implique dès lors une évolution dans les modes de vie, la culture et les identités locales. L'objectif de cette recherche doctorale est d'analyser le récréotourisme faunique. Les activités récréotouristiques autour de la faune sauvage traduisent une requalification de la ressource faune, ce qui a des impacts à la fois sur les espaces humains et non-humains, les jeux de construction territoriale et sur les rapports développés à la faune sauvage. Ce travail analyse les rapports que les sociétés entretiennent avec la faune sauvage à travers les activités récréotouristiques de chasse et de vision. Ces deux formes de tourisme sont généralement opposées car le tourisme de vision est présenté comme un usage non-consomptif de la ressource alors que le tourisme de chasse est reconnu comme un usage consomptif de la ressource. Dépassant certaines idées reçues sur les pratiques de la chasse et une approche manichéenne entre ces différentes activités, il convient d'interroger les distinctions et / ou le rapport dialogique entre ces pratiques. Afin de conduire cette recherche, le choix d'une analyse comparative a été retenu, laquelle se propose de mettre en perspective différentes études de cas en France (massif des Bauges) et au Canada (Gaspésie et Nunavut). Ce travail comparatif permet de mieux comprendre les enjeux touristiques et territoriaux associés à la gestion de la faune sauvage et de penser la transférabilité des processus observés entre différents terrains d'études. D'un point de vue méthodologique, ce travail doctoral s'appuie sur un cadre analytique organisé autour de quatre entrées croisant des (i) aspects conceptuels, (ii) l'analyse d'archives, (iii) des méthodes d'observation ainsi que (iv) des outils d'analyse des rapports homme / faune via l'analyse de discours des populations touristiques. La première partie de ce travail présente le contexte théorique de l'étude et la démarche systémique de cette recherche (chapitres 1, 2 et 3). En termes de résultats, ces présupposés méthodologiques et théoriques ont permis d'analyser comment les dynamiques du récréotourisme faunique agissent, réagissent et rétroagissent sur l'ensemble du système territorial. Ainsi, la deuxième partie interroge l'organisation socio-spatiale des activités récréotouristiques de chasse et de vision (chapitres 4 et 5). Ces différentes formes de tourisme sont analysées en prenant en compte l'implantation de ces activités au sein des territoires, les attentes touristiques de la part des visiteurs, et les effets des différentes pratiques sur les populations fauniques. La troisième et dernière partie s'intéresse à l'évolution des rapports hommes / faune sauvage dans le temps et l'espace au regard des activités récréotouristiques développées. Le chapitre 6 s'intéresse aux rapports dialectiques entre processus de patrimonialisation et les usages acceptés ou non de la ressource faunique, alors que le chapitre 7 propose une réflexion sur les rapports hommes / animaux à l'échelle de l'individu en interrogeant l'éthique de chacun dans ses usages, ses comportements et ses pratiques développés autour de la faune sauvage.

  • Titre traduit

    Meeting wildlife : dynamics, uses and stakes of wildlife recreotourism. : A french-canadian comparative approach between three territories : Bauges, Gaspésie, Nunavut


  • Résumé

    Historically, wildlife has always been a resource for mankind by ensuring food safety to local and traditional societies. Wildlife tourism represents an evolution in the use of wildlife and affects livelihoods, culture and the local identities. The aim of this PhD research is to have a better understanding of what is wildlife tourism. This specific tourism causes a requalification of the resource, which has some impacts on human and non-human spaces, on the territorial building processes and on the relationship between men and animals. This research focuses particularly on these issues by studying wildlife viewing tourism and sport hunting tourism. These two kinds of tourism are usually in conflict because wildlife tourism is viewed as a non-consumptive tourism whereas hunting tourism is viewed as a consumptive tourism. Going beyond some common preconceptions on these different tourisms, we question the differences and/or the dialogical relationship between these practices. To conduct this research, we chose to lead a comparative analysis putting into perspective different case studies in France and in Canada. This comparative work allows a better understanding of tourism and territorial stakes linked to wildlife tourism and it allows to reflect on the transferability of processes observed between different fieldworks. From a methodological point of view, we have defined a framework to analyse wildlife tourism. This framework is based on conceptual aspects, analysis of archives, observation methods and discourse analysis. The first part of this work presents the theoretical context and introduces the systemic approach of this research (chapter 1, 2 and 3). These methodological and theoretical presuppositions are used to analyse how wildlife tourism dynamics act, react and retroact on the whole territorial system. The second part questions the socio-spatial organisation of wildlife viewing and hunting tourisms (chapters 4 and 5). These forms of tourisms are studied taking into account the settlement of these activities on space, the visitors' expectations and the impacts on wildlife populations. The third and last part discusses the evolution of the relationship between humans and wildlife in time and space according to the tourism activity. Chapter 6 looks at the dialectical link between heritage processes and the uses of wildlife resource that are accepted or not, whereas chapter 7 suggests a reflection on human / animal interaction at the individual level questioning the people's ethic in their use, behaviour and habits developed around wildlife.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (441 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.