Les facteurs déterminant la pénétration de la téléphonie mobile en Afrique : une étude comparative entre le Mali et le Sénégal

par Alain Tounwendé Sawadogo

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Chantal Ammi.

Soutenue le 13-02-2013

à Evry-Val d'Essonne , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de la Société (Evry) , en partenariat avec Télécom Ecole de Management (France) .

Le président du jury était Nicolas Poussing.

Le jury était composé de Amir Hasnaoui, Kouamé Raphaël Koffi.

Les rapporteurs étaient Marc Bidan, Alidou Ouédraogo.


  • Résumé

    Malgré la croissance de la téléphonie mobile, la diversité des services et la spécificité de cette technologie, nombreuses sont les populations urbaines et rurales en Afrique qui n’en bénéficient pas. L’investigation théorique et empirique des facteurs déterminant la pénétration de la téléphonie mobile en Afrique a fait l’objet de cette thèse. Cette recherche s’inscrit dans une démarche hypothético-déductive et est structurée en deux parties. L’objet de la première partie était de développer un modèle conceptuel de l’usage de la téléphonie mobile en Afrique en partant d’une revue de la littérature sur les modèles d’adoption et d’usage des Technologies de l’Information. Plusieurs concepts issus de la théorie unifiée de l’acceptation et de l’utilisation de la technologie (Venkatesh et alii, 2003, 2012) et des théories d’adoption des technologies de l’information en Afrique ont ainsi été examinés : la théorie d’identité (Ndiaye et alii, 2008), les théories de distribution (Touré, 2010) et les théories de l’énergie (Chéneau-Loquay, 2010). La seconde partie avait pour objectif de vérifier les relations entre les variables du modèle de recherche. Un instrument de mesure a ainsi été élaboré et testé auprès d’experts avant son administration au Mali et au Sénégal afin de cerner les antécédents de la pénétration du mobile en Afrique. Partant du postulat que le comportement individuel peut être imputé aux perceptions de l’individu sur : la performance attendue, la facilité d’utilisation, l’influence sociale, la motivation hédonique, la valeur du prix, le réflexe dû à l'habitude et les conditions de facilitation ; nous avions présumé que ces construits, ainsi que leurs interactions, influençaient positivement l’intention d’utilisation et l’utilisation de la téléphonie mobile. D’une manière générale, les résultats ont confirmé ces hypothèses. Les résultats sont discutés dans une perspective managériale et professionnelle. Ils peuvent guider les autorités de régulations et les pouvoirs publics et orienter les opérateurs de télécommunications, les équipementiers et les fournisseurs de services dans l’élaboration de leur stratégie.

  • Titre traduit

    The factors determining the penetration of mobile telephony in Africa : a comparative study between Mali and Senegal


  • Résumé

    Despite the growth in mobile telephony, the diversity of services and specificity of its technology, there are many urban and rural populations in Africa who do not benefit from it. The theoretical and empirical investigation of the determining factors of mobile telephony penetration in Africa is the subject of this thesis. The research uses a hypothetical-deductive reasoning and is divided into two parts. The purpose of the first part was to develop a conceptual model of mobile telephony usage in Africa beginning with a review of the literature on the models of adoption and usage of Information Technologies. Also, several concepts from the unified theory of acceptance and use of technology (Venkatesh et alii, 2003, 2012) and theories of adoption of information technology in Africa were examined: the theory identity (Ndiaye et alii, 2008), theories of distribution (Touré, 2010) and theories of energy (Chéneau-Loquay, 2010). The second part was to verify the relationships between the variables of the research model. A questionnaire for data collection was developed and tested by experts prior to its administration in Mali and Senegal in order to be able to identify the background regarding mobile telephony penetration in Africa. Starting from the premise that individual behavior can be attributed to the perceptions of the individual’s : expectation of performance, the ease of use, social influence, hedonic motivation, price value, a reflex due to habit and the facilitating conditions ; we assumed that these constructs and their relationships positively influence the intended use and the use of mobile telephony. In general, the results have confirmed these hypotheses. The results are discussed from a managerial and professional perspective. They can guide regulatory authorities and governments and can orientate the telecom operators, OEMs and service providers in developing their strategy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (296 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 302.231 SAW fac
  • Bibliothèque : Université d'Evry-Val d'Essonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.