Les mudrā, du Kūṭiyāṭṭam au Kathakaḷi : théâtralité d'une langue des gestes

par Eva Szily

Thèse de doctorat en Religions et systèmes de pensée

Sous la direction de Lyne Bansat-Boudon.

Le président du jury était Amos Passing Fergombé.


  • Résumé

    Cette étude se propose d’apporter des connaissances sur un sujet encore non exploré : la diversité du langage gestuel dans les arts scéniques du Kérala : le Kûtiyâttam (théâtre sanskrit) dont les origines remonteraient au début de notre ère, et le (théâtre dansé) qui y trouve ses origines. Ce texte fait la synthèse de mon expérience de praticienne et de chercheuse de ces deux arts, de notes personnelles, avec croquis et analyse de spectacles. La connaissance du sanskrit et du malayāḷam m’a ouvert l’accès aux entretiens directs avec des artistes de plusieurs générations et des érudits locaux, ainsi qu’aux textes sources pour mener une analyse du langage gestuel selon différents critères (théâtral, linguistique, esthétique). Cet ouvrage relie les gestes rituels aux gestes scéniques et participe à la réflexion sur rite et spectacle. Le thème de la théâtralité s’y développe suivant des catégories significatives établies selon des aspects techniques, linguistiques, stylistiques, poétiques ; avec une attention particulière à leurs traits symboliques, à leur grammaire et à leur pouvoir de suggestion ainsi qu’à l’intégration harmonieuse de la gestuelle dans le jeu de l’acteur. L’analyse théorique est soutenue par des illustrations photographiques et graphiques faites par mes soins. Cette thèse est le troisième volet d’une recherche entreprise dès 1985. Maîtrise en Études Indiennes (2000) : « Traduction commentée de la Hastalakshanadîpikâ manuel de mudrā en sanskrit », seule traduction critique en langue française de ce texte, daté du IXe siècle. DEA en Études Indiennes, (2002) : « Genèse et mise en application d’une grammaire gestuelle dans les théâtres Kūṭiyāṭṭam et Kathakali », analyse approfondie de la mise en oeuvre de ce manuel, grâce à un texte ancien rédigé en malayāḷam, encore utilisé aujourd’hui pour l’apprentissage du (Rāmāyaṇasaṃkṣēpam « rāmāyaṇa en résumé ») dont j’ai assuré la traduction et l’analyse détaillée.

  • Titre traduit

    Mudrâ-s, from Kûtiyâttam to Kathakali : theatricality of a gesture language


  • Résumé

    The purpose of this thesis is to gain an in depth undertanding of an unexplored area : the diversity of the sign language in Kerala’s theater : the Kutiyattam (Sanskrit theater), whose roots are traced to the earliest days of our era, and the Kathakali (dance-drama), whose origin lie in it. This work combines my experience as a dancer and a researcher, personal notes, sketches and analysis of performances. My knowledge of Sanskrit and Malayalam allowed me to conduct interviews with performers and local scholars, and gave me access to the source texts to conduct a through analysis of the gesture language according to various criteria (theatrical, linguistic and aesthetic). I linked the ritual and performance gestures and contributed to global reflexion on the topic of ritual drama. I also introduce some of the fundemantal Malayalam texts related to hand gestures. The subject of theatricality is developped by drawign up various categories from several points of view, taking account such as technical, stylistic and other suggestive elements. Particular attention was paid to grammatical and symbolic aspects, and to their integration to gestures and performance. This project is the third part of my research undertaken since 1985, wich already resulted in two achievements : - In November 2000 I obtained a Master’s Degree in Indian Studies with the translation and commentary of the Hastalakshanadîpikâ, a Sanskrit treatise on hand gestures (mudrâ) used in both ancient theater forms of Kerala, Kâtiyâttam and Kathakali. - In my M. Phil Diploma I give a detailed analysis on hand gestures, based on an ancient text called Râmâyanasamkshêpam « Rama’s story in Résumé ».

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (423 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 395-413 . Notes bibliogr. Glossaire. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 13.20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.