Hobbes et l'invention moderne de l'individu : pessimisme anthropologique, science de l'esprit et peur du «hobbisme» au XVIIe siècle anglais

par Ionut Untea

Thèse de doctorat en Religions et systèmes de pensée

Sous la direction de Hubert Bost.

Le président du jury était Jean Terrel.


  • Résumé

    Thomas Hobbes (1588-1679) est considéré aujourd'hui (Gierke, Strauss, Oakeshott, Macpherson, Gauthier, Kavka, Hampton, Ryan) le premier philosophe moderne à imposer aux esprits de ses contemporains et de la postérité la valeur de l'individu. Cette thèse examinera « l'invention » de l'individu dans le contexte historique et idéologique, soulignant en particulier l'intervention idéologique de Hobbes au cœur d'un certain nombre de traditions théologiques, remplaçant des idées traditionnelles par des idées innovatrices, tout en préservant les structures des arguments traditionnels et des dogmes. Ces « structures » gagnent un rôle important dans la construction de la théorie scientifique et politique de Hobbes. De ce point de vue, la religion devient une partie intégrante de la théorie de Hobbes et non un ornement pour attirer l'attention de ses contemporains. Contrairement à la thèse de Leo Strauss concernant l'art « ésotérique » d'écrire, j'affirme que Hobbes propose un « apophatisme exotérique », destiné à sensibiliser ses contemporains que le pessimisme anthropologique post-augustinien devrait être abandonné. Une partie de ses contemporains qui ont compris (au moins partiellement) le message de Hobbes sont ceux appelés plus tard « hobbistes ». Hobbes et les « hobbistes » ont été fortement critiqués pendant la deuxième moitié du XVIIe siècle pour des idées qui, selon leurs critiques, menaçaient de détruire les fondations saines de la société. Pour la première fois dans le champ de la recherche sur Hobbes, cette thèse rassemble et examine des textes originaux, émanant des prédécesseurs de Hobbes, des critiques contemporains du « hobbisme » et des « hobbistes » eux-mêmes.

  • Titre traduit

    Hobbes and the Modern Invention of the Individual : anthropological Pessimism, Spiritual Science and Fear of "Hobbism" in Seventeenth-Century England


  • Résumé

    Thomas Hobbes (1588-1679) is considered today (Gierke, Strauss, Oakeshott, Macpherson, Gauthier, Kavka, Hampton, Ryan) the first early modern philosopher to impose in the minds of his contemporaries and of posterity the value of the individual. The thesis investigates the "invention" of the individual in the historical and ideological context, especially by emphasizing Hobbes's ideological intervention at the core of a number of theological traditions, replacing traditional ideas with innovating ones, while preserving the structures of the traditional arguments and dogmas. These "structures" gain an important role in the construction of the scientific and political theory of Hobbes. From this point of view, religion becomes an integral part of Hobbes's theory, not just an adornment meant to mislead his contemporaries. Against the thesis of Leo Strauss concerning esoteric writing, I contend that Hobbes envisaged an "exoteric apophatism", meant rather to increase awareness among his contemporaries that the anthropologic pessimism inherited after Augustine should be abandoned. One category of contemporaries that (at least partially) understood Hobbes's message were those later called "hobbists". Hobbes and "hobbists" were highly criticized during the second half of the seventeenth century for ideas which, according to their critics, menaced to destroy the sound foundations of society. For the first time, this thesis brings together, into the research field, original texts, never before discussed in connection with Hobbesian thought, emanating from English predecessors of Hobbes, from contemporary critics of "hobbism" and from "hobbists" themselves.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (496 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 431-495. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 13.17
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.