Évangélisme français et réforme contarinienne : l'expérience religieuse de Federico Fregoso (1480-1541)

par Guillaume Alonge

Thèse de doctorat en Religions et systèmes de pensée

Sous la direction de Massimo Firpo et de Olivier Christin.

Le président du jury était Antonella Romano.


  • Résumé

    La thèse a pour sujet la biographie du patricien génois Federico Fregoso, figure majeure de la vie politique et religieuse du XVIème siècle. L’exil auquel est contrainte sa famille l’oblige à passer sa jeunesse loin de sa ville natale, à Urbino, à la cour de son grand-père maternel, le duc Federico da Montefeltro. C’est là qu’il reçoit sa formation militaire, diplomatique et culturelle, au milieu d’illustres représentants de la Renaissance italienne, tels que Castiglione, Bembo et Raphaël. Vers 1507, il se rend à Rome, où le pape Jules II le nomme évêque de Salerne et de Gubbio et l’utilise pour de délicates missions diplomatiques ; il décide en 1513 de rejoindre son frère Ottaviano, qui vient d’être élu doge de Gênes. Le pillage de la ville en 1522 de la part des troupes impériales constitue une fracture importante dans son parcours biographique : en effet, cet événement marque la fin de l’expérience politique des frères Fregoso. Federico se réfugie alors en France, où il est accueilli à la cour de François Ier. Les dix années qu’il passe au-delà des Alpes lui offrent l’occasion de prendre contact avec les milieux évangéliques de la soeur du roi, Marguerite, duchesse d’Angoulême, plus tard reine de Navarre, et de s’engager sérieusement dans les études sacrées. C’est lors de son séjour en France qu’il connaît une véritable crise spirituelle qui l’amène à abandonner tout intérêt mondain. Revenu en Italie, il prend part au mouvement re��formateur du vénitien Contarini, cardinal très influent au sein de la curie. L’analyse des oeuvres spirituelles de Fregoso et celle de ses réseaux de fréquentation a permis d’opérer un rapprochement entre l’évangélisme français et l’évangélisme italien et de mettre l’accent sur l’existence de liens et d’influences récioproques, jusqu’ici fortement sous-estimés

  • Titre traduit

    French evangelism and Contarini's reform : the religious experience of Federico Fregoso (1480-1541)


  • Résumé

    The subject of this thesis is the biography of Federico Fregoso, a Genoese patrician and a leading figure of the political and religious life of the XVI century. The exile of his family obliged him to grow up far away from his hometown, in Urbino, at the court of his grandfather, Frederick duke of Montefeltro. There he received a military, diplomatic and cultural training from well-known exponent of Italian Renaissance such as Castiglione, Bembo and Raffaello. Near 1507 Fregoso moved to Rome where he became, after the appointment by pope Julius II, bishop of Gubbio and Salerno and where he had been used in several important diplomatic tasks. In 1513 he decided to join his brother Ottaviano, just elected as doge of Genoa. The city’s plunder in 1522 by the imperial troops represents a key moment in his life as it ratifies the end of the political experience of the Fregoso brothers. Federico take shelter in France at the court of Francis I. During the ten years on the other side of the Alps Federico got in touch with the evangelical milieu of Marguerite, king’s sister, duchess of Angouleme and, later, queen of Navarre, and undertook religious studies. During his stay in France he lived a real spiritual crisis that lead him to abandon all secular interests. Back in Italy he took part to the reformatory movement lead by venetian Gasparo Contarini, a very influential cardinal of the Curia Romana. The analysis of Fregoso’s spiritual works and of his relationships network allowed us to make a comparison between the French and the Italian evangelism and highlight the links and the mutual influences so far underrated

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (549 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 450-513. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 13.14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.