Dispositifs rituels et urbanisation en Grèce archaïque : le cas d’Athènes et de l’Attique

par Despina Chatzivasiliou

Thèse de doctorat en Religions et systèmes de pensée

Sous la direction de François de Polignac et de Didier Viviers.

Le président du jury était Rosa Plana-Mallart.


  • Résumé

    Constamment habité au cours des siècles, le territoire de l’Attique comporte des couches denses et pleines de trouvailles qui furent conservées ou réintégrées dans les nouvelles réalités naissantes d’une époque à l’autre. On risque toutefois de ne pas pouvoir discerner les étapes en raison de la procédure complexe et longue par laquelle l’espace se structure, une ville se construit et une cité prend sa forme. L’espace athénien s’articule à l’époque où la ville se transforme en centre civique pour le territoire de l’Attique. Nous nous appuyons sur l’examen des dispositifs rituels des VIIe et VIe s. : non seulement les temples et les sanctuaires, mais aussi tout aménagement voué aux cultes et aux rites. L’histoire de la topographie cultuelle d’Athènes et de l’Attique nous permet d’étudier l’urbanisation de la ville. Nous proposons ainsi de répondre à de nombreuses questions ayant trait à la localisation, la datation et l’identification des sites comme le Pelargikon, l’Agora archaïque, le Brauronion de l’Acropole, etc. Les indices archéologiques nous amènent à formuler l’hypothèse que l’ensemble du territoire consiste en des unités géographiques secondaires, qui se développent d’une manière indépendante – comme Éleusis et Sounion – et qui se rattachent progressivement à l’espace athénien selon une volonté politique de centralisation, mise en œuvre seulement à partir de l’époque de Clisthène. Enfin, l’étude des sources littéraires permet de déconstruire les représentations spatiales et les revendications ethniques, comme on le constate à propos d’Éleuthère et des confins nord de l’Attique.

  • Titre traduit

    Ritual patterns and urbanization in archaic Greece : the example of Athens and Attica


  • Résumé

    Attica offers a variety of significant archaeological findings in dense layers that were preserved or reused from one generation to the next, which contributed to form new social realities. However, we may not be able to discern these successive stages because they have been obscured by the complex and lengthy process, both in the physical and political senses, through which the territory and its city center have been built. The Athenian control over Attica took form at a time when the city was becoming a civic urban center for the whole region; this evolution is the result of a long process. This study examines the religious patterns of the archaic period, temples, shrines and any place dedicated to cults and rituals. The history of the cult topography of Athens and Attica in the seventh and sixth century gives us the key to an interpretation of the urban structure. We propose to review several topographical questions of localization and the identification of sites, such as the Pelargikon, the archaic agora, the Brauronion on the Acropolis, and so on. The archaeological evidence leads us to argue that the territory as a whole consisted in secondary geographical units, like Eleusis and Sounion, and was gradually connected to Athens, following the politically motivated centralization, that took place at the time of Cleisthenes. The study of literary sources, mythology and iconography finally leads us to carry out a deconstruction of the spatial and ethnic representations, as we show, concerning Eleutherai and the Northern frontiers of Attica.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (614 p., 198 p. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 559-604. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 13.11 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.