La semence des pierres : le dépôt de fondation dans l'Egypte ancienne

par François Schmitt

Thèse de doctorat en Egyptologie

Sous la direction de Pascal Vernus.

Soutenue en 2013

à Paris, EPHE .

Le président du jury était Laure Pantalacci.

Les rapporteurs étaient Christophe Thiers.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour objet d’étudier les dépôts de fondation de l’ancienne Égypte depuis l’émergence de l’État à la fin du IVe millénaire av. J. -C. Jusqu’au déclin progressif de la culture pharaonique sous les dominations romaine et byzantine. L’intérêt porté à propos des dépôts de fondation égyptiens a été renouvelé en raison des nombreuses découvertes réalisées depuis le dernier tiers du XXe siècle. En particulier, la découverte de dépôts de fondation par Dieter Arnold en 1970 au niveau de la plateforme sommitale du temple de Montouhotep II à Deir el-Bahari, en sus des dépôts dégagés par Herbert Winlock au début des années 1920, a ouvert de nouvelles interrogations sur les significations profondes à identifier dans ces pratiques rituelles. Ce travail vise à établir un catalogue raisonné des nombreuses découvertes de dépôts de fondation en Égypte, et à les mettre en perspective afin de pouvoir rendre compte des évolutions et des valeurs diverses qui leurs furent portées par les anciens Égyptiens. Compositions, dispositions et inscriptions portées sur les objets sont étudiées aussi précisément que la documentation le permet avec, lorsque cela est possible, l’identification des objets conservées dans les collections des musées ou dans les collections privées

  • Titre traduit

    The semen of stones : the foundation deposit in Ancien Egypt


  • Résumé

    This doctoral dissertation aims to study the foundation deposits of ancient Egypt since the emergence of the state in the late fourth millennium BC until the gradual decline of the pharaonic culture in the Roman and Byzantine periods. The interest about egyptian foundation deposits was renewed because of the many discoveries made since the last third of the twentieth century. In particular, the discovery of foundation deposits by Dieter Arnold in 1970 at the summit platform of the temple of Mentuhotep II at Deir el- Bahari , in addition of those identified by Herbert Winlock in the early 1920s, opened new questions to identify the meanings in these ritual practices. This work aims to establish a catalog of many discoveries of foundation deposits in Egypt, and to put them into perspective in order to account for changes and various values they were invested by the ancient Egyptians. Compositions, arrangements and inscriptions on objects are studied as accurately as documentation allows with , where possible , identifying objects held in the collections of museums or private collections

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 8 vol. (2553 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 2517-2534. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 556 (1-8)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.