De la Théorie à la Praxi : réflexions sur les pratiques du dessin à l'Accademia di San Luca de Federico Zuccari à Carlo Maratti

par Rachel George

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Michel Hochmann et de Simonetta Prosperi Valenti.


  • Résumé

    Cette thèse se concentre sur la question des pratiques d’atelier de l’Accademia di San Luca pour la période comprise entre l’élection de Federico Zuccari en 1593 et le second principat de Carlo Maratti, au seuil de 1700. Le dessin, qui fut au cœur des préceptes du programme didactique composé par Zuccari, constituait la toile de fond de l’enseignement académique. Son apprentissage et sa maîtrise, réservés aux peintres, sculpteurs et architectes, permettaient aussi de distinguer les artistes des artisans exerçant les métiers annexes à l’art tels les doreurs, les brodeurs ou encore les marchands de tableaux. De fait, la nécessité de définir les pratiques du dessin par une analyse graduelle, allant de l’étude des textes aux témoignages plus concrets des documents d’archives, s’est imposée. Avec l’analyse des statuts de l’institution, le profil des protagonistes de la formation artistique ainsi que les orientations pédagogiques se sont précisées. Les informations recueillies concernant la nature des leçons théoriques a confirmé la volonté de transmettre aux jeunes artistes un enseignement complet. Cette étude approfondie des sources documentaires dresse un cadre des collections académiques. Elles témoignent de l’exercice de la copie et révèlent les grands modèles académiques. Enfin, l’identification de certaines pratiques artistiques a été possible grâce à la reconstruction partielle de l’atelier, de ses espaces, de son matériel didactique, de son fonctionnement. L’ensemble des données relatives à l’enseignement met en évidence une institution aux dynamiques internes complexes, dotée d’un atelier dont les pratiques artistiques se situent à mi-chemin entre traditions de la Renaissance et innovation

  • Titre traduit

    From Theory to the Praxis : reflections on the drawing practices at the Accademia di San Luca of Rome from Federico Zuccari to Carlo Maratti


  • Résumé

    The dissertation focuses on the question of workshop practices at the Accademia di San Luca from the election of Federico Zuccari in 1593 to the second princedom of Carlo Maratti, at the threshold of the 18th century. Drawing, which was at the heart of the precepts of the didactic program established by Zuccari, was the backdrop of academic teaching. The learning and the mastering of drawing, reserved to painters, sculptors and architects, also allowed artists to distinguish themselves from craftsmen practicing professions related to art, like gilders, embroiderers or painting dealers. Given this context, it is necessary to define drawing practices through a gradual analysis with a comprehensive perspective, from the analysis of the texts to the more concrete evidence of archival documents. Through the analysis of the statutes of the institution, the profile of the protagonists of the artistic formation and the pedagogic orientations are clarified. The data collected on the nature of theoretical lessons confirms the intention to transmit a complete teaching to young artists. This in-depth study of documentary sources draws up a setting of academic collections, which provides evidence of the exercise of copy making and reveals the great academic models. Lastly, the identification of some artistic practices is possible thanks to the partial reconstruction of the workshop environment, didactic material and its functioning. The totality of the data related to teaching highlights an institution with complex internal dynamics, supported by a workshop where artistic practices were mid-way between Renaissance traditions and innovation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (472-137-302 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 432-472

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 493 (1-3)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mc 4 Ms 393 (1-3)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.