Etudes sur l'évergétisme impérial à Byzance

par Federico Montinaro

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Constantin Zuckerman.

Le jury était composé de Jean-Claude Cheynet.


  • Résumé

    L’« évergétisme » impérial byzantin se présente comme une intervention le plus souvent sollicitée par une pétition dans le fonctionnement ordinaire de l’administration publique, en faveur d’une personne physique ou juridique, au moyen d’un acte assimilable à la donation. Le phénomène est envisagé en son sens large, correspondant à l’espace d’action laissé aux souverains, à l’intérieur d’une machine étatique automotrice, dans des domaines que les conceptions modernes réservent au pouvoir exécutif. Il s’agit là d’une perspective relativement nouvelle, l’évergétisme impérial byzantin ayant traditionnellement été étudié face à l’évergétisme privé. On a choisi d’analyser une sélection de dossiers représentatifs de la première période (IVe–IXe siècles), qui donneront, l’on espère, non tant un portrait impressionniste qu’une introduction méthodologique à l’étude de l’évergétisme impérial byzantin, dans la mesure où chaque dossier pose des questions urgentes d’authenticité, de datation et d’édition préliminaires à tout essai de synthèse. De la christianisation de l’Empire, à l’apparition des Slaves dans les Bakans et à la conquête arabe, jusqu’à l’ouverture de Byzance vers l’Occident réunifié sous les Carolingiens, l’on voit l’action impériale se concentrer sur des objectifs toujours actuels. L’on observe aussi les institutions, le cérémoniel et les formes du privilège typiques de l’époque tardive se développer pendant les siècles examinés, qui émergent comme une période formative.


  • Résumé

    Byzantine Imperial “euergetism” is seen as an intervention in the ordinary administration, often solicited by a petition, in favour of an individual or a moral person, by means of a formal act comparable to a donation. The phenomenon is studied in its broad manifestation, encompassing the action space left by modern conceptions to the ruler’s executive power within the self-moving machine of the State. The present work intends to bring a fresh perspective to the study of Byzantine Imperial euergetism, traditionally limited to its opposition to private euergetism. Only a selection of representative dossiers of the early period (4th-9th centuries) is presented here. The goal is not to provide an impressionistic portrait of Byzantine imperial euergetisme, but a methodological introduction to its study, as each dossier raises urgent questions relating to the authenticity, date and edition of the original documents. From the rise of Christendom to the settlement of the Slavs in the Balkans and the Arab conquest and further to Byzantium’s overtures towards the West reunified under the Carolingians, the imperial action is seen to focus on ever new and modern goals. The institutions, the ceremonial and the forms of privilege characteristic of later Byzantium are thus observed in their formative period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (473, xxx-178 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 479 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.