Les villes de l’Illyricum protobyzantin face aux grandes invasions

par Darko Stojanov

Thèse de doctorat en Histoire protobyzantine

Sous la direction de Denis Feissel.

Le jury était composé de Michel Kazanski.


  • Résumé

    Cette thèse a pour but d’analyser la diversité et l’intensité de certaines transformations provoquées dans les villes de la préfecture du prétoire d’Illyricum par les vagues successives des grandes invasions (dans ce cas, 374-618). Centrée sur les centres urbains, tels Thessalonique, Sirmium, Viminacium, Stobi, Dyrrachium, Athènes, Corinthe etc. , la recherche se développe dans deux directions : la réaction des villes (voir des citadins) face aux invasions et les traces matérielles laissées par les envahisseurs. En se fondant sur une analyse détaillée des sources littéraires et archéologiques, ainsi que, dans une moindre mesure, les témoignages épigraphiques et numismatiques, la thèse avait essayée de découvrir le comportement, y compris les réactions, les sentiments et les destins différents, de la population urbaine de l’Illyricum durant l’un des plus importants processus historiques. A part les petites indications et nouvelles opinions, la recherche effectuée a mené à trois résultats principaux : 1. A l’image de la ville face au péril barbare il faut ajouter l’image de la ville en double ou multiples périls, afin d’ arriver à une compréhension plus complète et plus nuancée de la position compliquée des villes au temps des grandes invasions ; 2. Il est important d’accentuer la possibilité d’une nouvelle vie en Barbaricum, aux dépens de l’image « eschatologique » qui voit les grandes invasions comme la fin pour les citadins des villes protobyzantines ; 3. Les grandes invasions avaient la capacité surprenante de provoquer des turbulences chaotiques « ex nihilo » dans les villes protobyzantines qui n’étaient pas des cibles particulières

  • Titre traduit

    The Cities of Early Byzantine Illyricum facing the Great Invasions


  • Résumé

    This dissertation aims to analyse the diversity and the intensity of certain transformations which the Great Invasions caused in the cities of the praetorian prefecture of Illyricum (in this case, 374-618). Focused on the urban centres such as Thessalonika, Sirmium, Viminacium, Stobi, Dyrrachium, Athens, Corinth, etc. , this research addresses two topics: the reaction of the cities (or citizens) facing the barbarian invasions, and the material traces left by the invaders. Based on a detailed analysis of literary and archaeological sources and, to a lesser degree, on epigraphic and numismatic evidence, this dissertation tries to understand how the presence of barbarian invaders impacted the behaviors, perceptions, and physical and material circumstances of the urban population in Illyricum. Besides the small indications and new opinions, my research yielded three principal conclusions: 1. Cities in Illyricum faced threats not only from barbarian invaders, but also form the presence of imperial military forces; we must understand this “double” or multiple danger if we are to arrive at a more complete and nuanced image of the complicated position of cities at the time of the Great Invasions; 2. Contrary to the traditional "eschatological" image which sees the Great Invasions as the end for citizens of early Byzantine cities, the evidence from Illyricum shows that some citizens were able to accommodate themselves to barbarian rule, and successfully make new lives and livelihoods for themselves in Barbaricum; 3. The invasions had a surprising capacity to cause chaotic turbulences “ex nihilo” in some early Byzantine cities, which were not a target of a particular attack

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 275-296. Notes bibliogr..

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service Commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 4 Ms 460
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.