Les figures de l'utilisateur aux Bell Labs : analyse de la construction des représentations dans la R&D industrielle

par François Guern

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Pierre Musso.

Le président du jury était Dominique Boullier.

Le jury était composé de Bruno Aidan, Nicolas Auray, Olivier Martinot.

Les rapporteurs étaient Serge Proulx.


  • Résumé

    Cette thèse examine la généalogie du concept d’utilisateur et sa mise en scène contemporaine dans la recherche et développement industriel. De nombreuses recherches du champ des sciences et techniques, du design et de la stratégie ont mis en évidence ces 40 dernières années le rôle clé de l’utilisateur dans le processus d’innovation. Le laboratoire de recherche Bell Labs sert de terrain d’analyse car il permet d’observer sur une période de 88 années les raisons institutionnelles, économiques et socio-techniques qui ont établi l’utilisateur comme un artefact à même de répondre aux enjeux industriels de formalisation des conditions de réceptions et d’usages dans le but de les intégrer aux objets en développement dans le domaine des télécommunications. Ancré au confluent des approches sémiotique (C. S. Peirce), symbolique (L. Sfez), et de la théorie de l’acteur-réseau (B. Latour), nous analysons les différents termes du système représentatif de l’utilisateur et sa symbolique aux Bell Labs : la diffusion du concept dans le journal scientifique de Bell Labs à partir d’une analyse statistique, les différents types de figures de l’utilisateur présents dans ce journal avec une analyse de discours, et le processus de prise en compte de l’utilisateur par l’analyse socio-technique d’un projet d’innovation. Pour ce travail, nous avons développé une méthodologie permettant le suivi et l’analyse de l’émergence et de la diffusion des concepts d’innovation. In fine, nous défendons que les Bell Labs, au travers des représentations de l’utilisateur, ont progressivement établi une équivalence entre l’homme et la machine qui porte l’utilisateur au rang d’image symbolique mi-homme mi-machine.

  • Titre traduit

    User-models at Bell Labs : an analysis of the development of user’models image in the industrial R&D


  • Résumé

    In this thesis we examine the genealogy of the concept of user and its contemporary dramaturgy in industrial research. For forty years, the literature in sciences and technology studies, in design and in strategy have been revealing the importance of users in the innovation process. This thesis is the result of a doctoral research that aims at exploring further this issue by studying the institutional, economical and socio-technical reasons that settle the user as an artefact in the research laboratory of Bell Labs. Our theorical frameword combine both semiotic (Charles S. Peirce) and symbolic (Lucien Sfez) aproaches, and the theory of actor-network (Bruno Latour). We focus on the terms of the representational system of the user and its symbolic implications in Bell Laboratories : the diffusion of the concept in the scientific journal of Bell Labs through a statistical analysis, the different types of user-model in Bell Labs history through a speech analysis, and the process of user integration through the socio-technical analysis of an innovation project. For this research, we developed a methodology designed at tracking and analyzing the birth and propagation of concepts in innovation. Finally we defend that Bell Labs, through its user-models, have established an equivalence between human and machine that make the user a symbolic picture half human, half-machine.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?