Nouvelles méthodes d'extraction du Molybdène et géochimie d'un grand gisement fossilifère Cambrien, le Lagerstätte de Sirius Passet

par Ange Le Boudec

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Francis Albarède.

Le président du jury était Jean Vannier.

Le jury était composé de Francis Albarède, Jean Vannier, Yves Balkanski, Karim Benzerara, Janne Blichert-Toft, John S. Peel.

Les rapporteurs étaient Yves Balkanski, Karim Benzerara.


  • Résumé

    Les propriétés géochimiques particulières du molybdène vis-à-vis du potentiel d’oxygénation en milieu aqueux en font un élément particulièrement utilisé pour déterminer le degré d’oxygénation du milieu dans lequel un dépôt a sédimenté. Dans un premier temps, ce travail de thèse présente une alternative aux méthodes d’extraction du molybdène utilisées jusqu’ici. Les principales méthodes de purification couramment utilisées sur échantillons géologiques se décomposent en deux phases : une purification au travers d’une résine anionique, puis une purification au travers d’une résine cationique. La méthode proposée ici, initialement prévue pour permettre des analyses en Sample-Standard-Bracketing (SSB), permet d’isoler quantitativement le molybdène du reste de la matrice géologique en un seul passage sur résine anionique. La purification s’avère également suffisamment efficace pour effectuer des analyses en utilisant la méthode du double-spike. Une comparaison de ces deux méthodes de correction du fractionnement instrumental a permis d’évaluer les limites de l’utilisation du SSB par rapport au double-spike. Dans un second temps, cette chimie a été appliquée dans le cadre d’une étude géochimique approfondie d’un gisement fossilifère extrêmement riche: le Lagerstätte de Sirius Passet situé au nord du Groenland. Associée aux critères paléontologiques, cette étude indique que ces sédiments se sont déposés dans un milieu au moins partiellement oxygéné, sous forme de boues sédimentaires très peu propices aux échanges avec la colonne d’eau. Le contexte paléogéographique, les analyses chimiques et les observations microscopiques suggèrent que ces boues sont principalement d’origine éolienne.

  • Titre traduit

    New extraction methods for Molybdenum and the geochemistry of a great Cambrian fossiliferous deposit, the Sirius Passet Lagerstätte


  • Résumé

    The particular behaviour of molybdenum towards the oxygenation potential in aqueous environments makes this element very useful to infer the oxygenation level under which a sediment is deposited. The first part of this PhD thesis is dedicated to the development of a new protocol for the extraction of molybdenum from geological samples. Until now, most extractions are performed using two ion exchange resin columns: an anionic one, then a cationic one. The protocol proposed here, initially set to allow measurements using a classical Sample-Standard-Bracketing (SSB) method, allows good purification and recovery of molybdenum through a single pass in an anion exchange resin. This purification is good enough to perform analyses using the double-spike method. A comparison between these two methods to correct the instrumental mass bias allowed us to better constrain SSB limits versus the double-spike method. The second part of this work aimed at geochemically characterizing an extraordinary fossil assemblage deposit located in North Greenland: the Sirius Passet Lagerstätte. In association with paleontological criteria, this study shows that these sediments were deposited in an environment at least partially oxygenated, in the form of muds enabling little exchange with the water column. The paleogeographical context, chemical analyses and thin-section observations suggest that these muds are mainly aeolian in origin.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot . Bibliothèque électronique (Lyon).
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.