Dynamique des rôles managériaux dans une administration publique en transformation : du manager idéal au management réparti

par Aurélie Sara Cognat

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Claude Sardas.

Soutenue le 09-12-2013

à Paris, ENMP , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre de gestion scientifique (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Albert David.

Le jury était composé de Jean-Claude Sardas, François Pichault, Blanche Segrestin.

Les rapporteurs étaient Sylvie Chevrier, Mathieu Detchessahar.


  • Résumé

    Quand le contexte organisationnel d'une entreprise évolue, quelles sont les conséquences sur le rôle des managers ? La littérature traitant du travail managérial a longtemps considéré que le rôle du manager était stable et unique quel que soit l'environnement organisationnel dans lequel il prenait place. Pourtant les recherches en design organisationnel montrent que les évolutions profondes des modes de coordination ont un impact sur la hiérarchie et la chaîne d'encadrement verticale qui la caractérise, donc sur le rôle des managers dans la coordination. On peut alors se demander comment procéder pour faire évoluer les rôles managériaux. Quels leviers peuvent servir à transformer les pratiques des managers ? Pour étudier cette question, nous avons suivi pendant plusieurs années en recherche intervention une administration publique qui a entrepris de transformer ses rôles managériaux suite à une évolution forte de son environnement et de ses missions. Nous avons appliqué une grille d'analyse conçue à partir des travaux sur les dynamiques de rôles des managers qui permet d'étudier le nouveau rôle de manager et la capacité des managers à entrer dans ce rôle. Pour parvenir à jouer leur rôle les managers mobilisent des ressources cognitives, stratégiques et subjectives. Un diagnostic des ressources disponibles individuellement et collectivement est donc nécessaire pour étudier la capacité des managers à entrer dans le nouveau rôle.L'étude de la démarche de professionnalisation des managers mise en place dans cette administration montre la volonté de faire acquérir des compétences aux managers. Or nous démontrons la difficulté à expliciter et à transmettre ces compétences via ce type de formation. D'autre part les managers ne disposent pas collectivement des ressources stratégiques nécessaires pour faire ce qu'on leur demande. Et on constate parfois individuellement des déficits de ressources subjectives. On pourrait donc anticiper un blocage dans la dynamique d'appropriation des rôles.Une étude des évolutions sur plusieurs années permet de constater trois situations où les blocages sont levés :1. les rôles ne sont pas les mêmes pour tous les managers et certains disposent de davantage de ressources que les autres quand l'activité requiert une évolution forte de leur rôle. 2. quand ils ne disposent pas des ressources suffisantes, certains managers s'efforcent d'acquérir de nouvelles ressources 3. ou bien, il arrive que l'organisation évolue vers des situations de management partagé pour prendre en charge une fonction managériale que les managers ne peuvent prendre en charge, faute de ressources individuelles et/ou collectives suffisantes.

  • Titre traduit

    Managerial identity work in a French public administration in transformation : from the perfect manager to shared management


  • Résumé

    When organisational context is evolving, what are the consequences for the role of managers ? Litterature about managerial work considered for a long time that the managerial role was single and steady whatever was its organisational background. Nevertheless, researches in organizational design point that a deep development of organizational configuration impact the company's hierarchy and the managerial role of coordination. How to proceed to change managerial roles ? Which actions can transform managers practices?This thesis adressed this issue on the basis of a several years collaborative research in a public administration. This administration decided to transform managerial roles after a deep change of its environment and its missions. We applied an analytical framework built from a review of managerial identity work litterature. The framework guides us to study the new managerial role and how managers can perform this new role. The study implies a diagnosis of cognitive, strategic and subjective ressources available for managers individually and collectivelly.The case of a procedure of management professionalization, set up in this administration, shows the means used to have managers acquire new competences. This also shows how difficult it is to explicit and to transfer the managerial competences by this type of training. Moreover, managers don't have collectively the required strategic ressources to do what they are supposed to do. Besides, some managers don't have individually the needed subjective ressources. Hence a block of role dynamic could be anticipated.A study of evolutions during severals years allow to show three situations where block are resolved :1. roles are not the same for all managers and some of them have more ressources than others when activity requires a deep role evolution. 2. when ressources are insufficient, some managers tried to acquire new ressources. 3. or, sometimes the organization evolved towards situations of shared management to take charge of the managerial function, which managers can't stand because of a lack of ressources, collectively and/or individually.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.