Quand les utilisateurs créent l’industrie : le cas des applications Web

par Paris Chrysos

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Armand Hatchuel.

Soutenue le 17-12-2013

à Paris, ENMP , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre de gestion scientifique (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Christophe Benavent.

Le jury était composé de Armand Hatchuel, Konstantinos Chatzis, Philippe Lefebvre.

Les rapporteurs étaient Gilles Garel, Stefan Haefliger.


  • Résumé

    La présente étude explore le problème, curieusement peu étudié en gestion, de l'innovation dans le développement des applications Web. En partant de la distinction entre innovation par « l'usager » (U) et innovation par « l'industriel/entrepreneur » (E) et en utilisant une approche de « phenomenon-based research », elle identifie un troisième acteur, le « développeur » (D), dont l'action se positionne entre les deux autres. Trois figures d'acteur sont proposées pour le décrire : celle de l'usager-développeur (UD), de l'usager-développeur-entrepreneur (UDE) et du développeur-entrepreneur (DE).Cette grille de lecture (U, D, E) est testée, dans la 2ème Partie, sur le cas de trois industries dont on peut retracer l'histoire, depuis leur genèse jusqu'à des stades de maturité avancés : l'industrie des radiocommuni- cations, celle du PC, celle de l'ordinateur d'entreprise. L'importance du rôle joué par l'acteur D identifié se retrouve dans chacune de ces 3 industries. Les étapes de développement de chacune de ces industries peuvent être lues comme une suite d'innovations liées à des acteurs différents - successivement : UDs, UDEs, DEs - jusqu'à l'étape de proposition de rationalisations par des entreprises (Es) puis d'autonomisation de chacun trois acteurs U, D, E.Dans la phase de maturité intermédiaire que connaît le Web où sont déjà apparues des entreprises spéciali- sées E mais où les développeurs D continuent à exister sous les formes riches de DEs ou d'UDEs, se pose la question pour les entreprises de savoir comment mobiliser et gérer l'activité de ces développeurs à des fins d'innovation. Trois formes de gestion sont identifiées dans la 3ème Partie. La première méthode consiste à favoriser l'auto-révélation de ces acteurs. La seconde consiste à mobiliser ces acteurs dans des actions éphé- mères visant l'exploration du potentiel d'un service donné. La dernière consiste à animer une communauté de développeurs qui utilisent déjà la technologie de l'entreprise pour les encourager à développer des applications sur la base de cette technologie.Mots clés : développement des applications Web, innovation par les usagers, innovation par les industriels, entrepreneurs, développement industriel, potentiel technologique.

  • Titre traduit

    When users create industry : the case of Web-based applications


  • Résumé

    He current study explores the curiously not much studied in management problem of innovation of contemporary Web-based applications. Starting from the distinction between user (U) and manufacturer/entrepreneur (E) innovation and using a phenomenon-based research approach, it identifies a third actor, the developer (D), whose action is found to lie in-between the two. Three actor figures are proposed for his description: user-developer (UD), user-developer-entrepreneur (UDE) and developer- entrepreneur (DE).This interpretative framework (U, D, E) is tested in the second part on the cases of three industries, where it enables a tracing of their history, from their birth to their maturity: radio industry, PC industry and enterprise computer industry. The important role of D actor is identified in all three settings. Their development phases can be read as a sequence of innovations related to different actors, UDs, UDEs and DEs successively, until the proposition of a rationalisation by enterprises (Es) and leading to the independence of the three actors, U, D, E.During the intermediate maturity phase of the Web, where expert enterprises Es have appeared, yet the de- velopers Ds remain under the forms of DEs or UDEs, the question posed for enterprises is how to harness their activity for innovation. Three management modes are identified in the third part. The first method consists in fostering the self-revelation of these actors. The second consists in harnessing their action using ephemeral settings for the exploration of the potential of a given service. The last consists in animating a community of developers already using the enterprise's technology to encourage them in developing applications on the basis of this technology.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?