La fabrique de l'innovation institutionnelle : les marchés du carbone comme champs d'expérimentations managériales

par Mélodie Cartel

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Franck Aggeri.

Soutenue le 17-07-2013

à Paris, ENMP , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Centre de gestion scientifique (Paris) (laboratoire) .

Le jury était composé de Franck Aggeri, Charles Clemens Rüling, Jean-Yves Caneill, Fabian Munesia.

Les rapporteurs étaient Hervé Dumez, Bernard Leca.


  • Résumé

    Le changement climatique appartient à une nouvelle classe de problèmes environnementaux, pour laquelle nous ne savons pas concevoir de solutions. En effet, dans le cas de pollutions dites classiques, c'est-à-dire des pollutions ciblées et localisées, des solutions techniques sont supposées atteignables à un effort de recherche près. A l'inverse, lutter contre le changement climatique nécessite de repenser en profondeur l'organisation de nos sociétés modernes. Le pilotage de cette transition sociétale dite bas carbone nécessite de concevoir de nouveaux dispositifs institutionnels. Traditionnellement, les théories néo-institutionnelles, qui se sont penchées sur la question de l'innovation institutionnelle, se sont centrées sur la question de la diffusion de l'innovation et ne nous proposent pas d'outils satisfaisants pour instruire la conception de dispositifs institutionnels. Face aux limites de nos modèles de développement dont le changement climatique n'est qu'un des nombreux symptômes (crises financières répétées, chocs pétroliers, etc.) cette lacune théorique devient une question à traiter en urgence. Ce travail de thèse étudie les mécanismes de la “conception institutionnelle” à travers le cas très actuel des marchés du carbone. Nous avons construit deux notions pour analyser ces mécanismes : la notion de plateforme expérimentale et la notion de travail institutionnel de conception. Enfin, nous avons travaillé la notion de bricolage, et les conditions d'efficacité de cette activité de conception dans un contexte d'innovation institutionnelle.

  • Titre traduit

    The making of institutional innovation : experimenting on carbon markets


  • Résumé

    Climate change belongs to a new category of environmental issues, for which we don't know how to design solutions. Indeed, it is possible to treat traditional pollutions using technical solutions that are already known. To the contrary, mitigating climate change involves a profound revision of the organizational models that support our modern societies. The institutional device to guide this low carbon transition still needs to be designed. Traditionally, the question of institutional innovation is addressed in a field of organization theories named “neo-institutional theory”. Nevertheless, research in this field has focused on the diffusion of institutional innovation, but not on the design of institutional innovation itself. In a global context of crisis of our societal models, there is an emergency for this gap to be explored. In the context of institutional theory, this work analyzes the mechanisms of “institutional design” through the case of carbon markets. We build two notions that help to better understand the mechanisms at play: the notion of experimental platforms and the notion of institutional design work. Eventually, we build on previous work in management sciences on the concept of bricolage to identify the efficiency conditions of this design activity.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.