Scorrere come un fiume : pratiche e teorie del corpo in movimento nel kalarippayattu, arte marziale del Kerala (India)

par Laura Silvestri

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et ethnologie

Sous la direction de Enrico Comba et de Gilles Tarabout.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università degli studi (Turin, Italie) .

  • Titre traduit

    Fluide comme de l'eau : pratiques et théories du corps en mouvement dans le kalarippayattu, art martial du Kerala (Inde)


  • Résumé

    Cette thèse concerne une technique corporelle originaire de l'Inde du sud, connue comme un art martial sous le nom de kalarippayattu et pratiquée dans une région incluse en bonne partie dans l'état du Kerala, où elle a été systématisée et codifiée dans les années 30 en devenant l'un des emblèmes culturels de cet état. Echappant aux tentatives de catégorisation, le kalarippayattu s'intègre actuellement à plusieurs logiques sociales, en particulier celles du sport, de la médecine et des arts du spectacle, et attire de plus un public non indien. L'étude se propose de réfléchir sur la pratique, la transmission et les représentations du kalarippayattu, en le considérant comme une discipline corporelle intrinsèquement transnationale, et en se focalisant spécialement sur les conceptions du corps qui sont sous-jacentes à sa pratique. L'ethnographie s'appuie sur une enquête conduite dans la partie nord du Kerala, en utilisant comme principal outil méthodologique l'observation participante, accompagnée d'entretiens ponctuels. L'une des idées clés de cette discipline s'avère être la fluidité, tant au niveau physiologique, où s'imposent des conceptions humorales qui assignent une importance fondamentale à la circulation correcte des fluides corporels (dosa), qu'au niveau de la pratique; où la qualité des apprentis est évaluée selon leur capacité à bouger de façon fluide (olukku) et sans effort apparent. La fluidité caractérise également les représentations théoriques, et spécialement les conceptions du corps, qui peuvent intégrer plusieurs concepts communs à d'autres savoirs (le yoga, la médecine ayurvédique, la médecine siddha plus particulièrement)

  • Titre traduit

    To flow like a river : practices and teories of the moving body in the martial art kalarippayattu of Kerala (India)


  • Résumé

    The thesis deals with a south-Indians bodily discipline known as a partial art under the name of kalarippayattu, and practiced in an area zalmost entirely comprised within the borders of the Kerala state, where it was systematised and codified in the thirties, thus becoming one of Kerala's cultural emblems. Escaping, attempts at categorisation, nowadays' kalarippayattu enters several social arenas, such as sport, performance art, and medicine, and attracts growing publics from outside Kerala and India. This study explores the practice, transmission, and representations of kalarippayattu, taking it as an intrisically transnational bodily discipline, and focusing on the conceptions of the body underpinning its practice. The ethnographic enquiry was carried out in Northern Kerala, using participant observation as the main ethnographical method, and interviews as a complementary one. One key-idea of kalarippayattu is fluidity. Humoral conceptions underlining kalarippayattu assign a fundamental importance to the correct circulation of vital fluids (dosa) within the body. At the practical level, moreover, the ability to move fluently and effortless (olukku) is most valued. Fluidity also characterises theory, and especially conceptions on the body in kalarippayattu, where concepts also existing in several other domains, such as yoga, ayurvedic medicine and siddha medicine, are integrated and reworked.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (VII-407, v-38 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 383-399

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.