La face cachée des épithèses : construction et transmission des savoirs prothétiques de la face

par Florent Destruhaut

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale et historique

Sous la direction de Jean-Pierre Albert.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La Prothèse Maxillo-Faciale (P. M. F. ) est souvent définie comme l’art et la science de la reconstruction artificielle du massif facial en cas de mutilation ou de dysmorphose de ce dernier. L’anthropologie historique et sociale nous amène à reconsidérer cette profession sous l’angle d’une « culture de métier » centrée autour d’une entité anatomique hautement symbolique, le visage, et d’un autre organe fonctionnel chargé de sens, la main. Dans cette recherche nourrie de références bibliographiques au travers des prismes de l’anthropologie, de la sociologie, de l’histoire, des arts et de la médecine, et d’une enquête ethnographique menée auprès de différents praticiens français, tout particulièrement dans le service hospitalier de P. M. F. De Toulouse, complétée par des entrevues et des entretiens semi-directifs, l’auteur met en lumière la palette de savoirs, pour la plupart peu formulés et empiriques, qui façonnent et modèlent le profil du spécialiste en réhabilitation prothétique faciale. Au-delà, l’étude des modes de transmission de ces savoirs met notamment en avant l’importance de la relation filiale sélective maître-assistant proche de celle communément retrouvée dans le compagnonnage et qui amène le jeune praticien à devenir un professionnel compétent. Cette recherche en anthropologie historique et sociale rassemble ainsi différentes branches de l’anthropologie : celle des savoirs, du corps et de la santé, et se veut appliquée par une définition actualisée de la profession prothétique maxillo-faciale, une meilleure compréhension des considérations socio-culturelles de la discipline et enfin une amélioration de la prise en charge des patients défigurés.

  • Titre traduit

    The hidden face of epithetics : construction and transmission of prosthetics knowledge of the face


  • Résumé

    Maxillofacial Prosthetics (MFP) is often defined as the art and science of artificially reconstructing the face after mutilation or dysmorphism. Historical and social anthropology leads us to reconsider this profession in terms of ‟professional culture” focused around a highly symbolic anatomical entity, the face, and another functional organ full of sense, the hand. In this research, rich in bibliographic references drawn from anthropology, sociology, history, arts and medicine, and nourished by an ethnographic enquiry among various French practitioners, most particularly in the MFP department of Toulouse hospital, complemented by open and semi-structured interviews, the author brings to light a broad palette of knowledge, most of which is empirical or not formally expressed, that composes and shapes the profile of an MFP specialist. Beyond this, a study of how such knowledge is transmitted highlights the importance of a selective, filial, master-assistant relationship, close to that frequently found in the trade guilds of old and which guides the young practitioner along the road to professional competence. This research in historical and social anthropology brings together various branches of anthropology : those of learning and knowledge of the body and health, a better understanding of sociocultural considerations of the discipline and an amelioration of the care given to disfigured patients.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (350 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 319-338

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Nord). UMR 7268 ADES. Laboratoire d'anthropologie bio-culturelle.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.