Migrantes qui se prostituent à Florence (2006-2008)

par Maria Francesca Faussone

Thèse de doctorat en Anthropologie sociale

Sous la direction de Marie-Élisabeth Handman.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La thèse porte sur une étude de terrain menée à Florence entre 2006 et 2008 auprès des prostituées étrangères de rue. D'abord sont décrites les difficultés que pose un tel terrain, à commencer pa le rôle des sentiments, les obstacles pour obtenir la confiance d'une population marginalisée et méfiante car criminalisée, et l'obstruction de l'association d'aide aux prostituées, qui était censée servir de médiatrice entre les prostituées et la chercheuse; cette association centre son activité sur la "victime" de la traite. Après avoir examiné les théories féministes sur la prostitution et les différentes législations en Europe, en particulier en Italie, en matière de prostitution et de migration, la représentation de la "victime" et les implications politico-sociales qui s'ensuivent sont mises en discussion à la lumière du féminisme postcolonial, de l'intersectionalité et du concept d'agency. Les histoires de vie de femmes montrent que les nuances sont multiples et que les stéréotypes de la "prostituée", de la "migrante" (clandestine) et de la "victime" que mettent en avant certaines théories et politique pour protéger les prostituées migrantes leur sont au contraire nuisibles.

  • Titre traduit

    Migrants who prostitute themselves in Florence (2006-2008)


  • Résumé

    The thesis is about a fieldwork in Florence (2006-2008) on foreign street prostitutes. Beforehand are analysed the difficulties that this kind of research implies: the role of affectivity and feelings, the obstacles in obtaining trust when dealing with a marginalised and criminalised population and the attitude of NGO's dealing with "victims" protection which oppose mediating between researcher and prostitutes. After having analysed feminist theories on prostitution and law politics in Europe, especially in Italy, about prostitution and migration, is discussed the idea of "victim" in the postcolonial feminism, as well as the issue of intersectionality and the concept of agency. Women's life stories show how many different nuances there are and how important it is not to neglect those shades if we do not want to size these women in the "prostitute", "victim" and "migrant" stereotypes giving way to rescue politics which do more harm than good.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (361 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 354-361

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Médiathèque du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.