Integración regional, fronteras e identidades en tensión : el caso de las ciudades de Posadas (Argentina), Encarnación (Paraguay) y El Puente San Roque González de Santa Cruz

par María Dolores Linares

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Alain Musset et de Susana María Sassone.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS en cotutelle avec Buenos Aires, Universidad de Buenos Aires .

  • Titre traduit

    Conflit, identité et frontière dans le processus d'intégration sud-américain : le cas Posadas-Encarnacion


  • Résumé

    Selon une perspective combinant les relations internationales et la géographie politique et sociale, cette thèse étudie la frontière Argentine-Paraguay dans le cadre du Marché Commun du Sud. L'objectif est d'analyser les transformations sociogéographiques survenues autour du point de passage frontalier Posadas (Argentine)-Encarnacion (Paraguay) depuis l'année 1990 et leur incidence au niveau des représentations sociales de la frontière et de la construction d'identité et d'altérité chez les sociétés locales. Dans le contexte d'intégration régionale, de gros travaux tels que la construction du barrage hydroélectrique Yacyreta ou du pont international San Roque Gonzalez de Santa Cruz ont marqué profondément l'espace frontalier Posadas-Encarnacion. Le petit commerce frontalier a augmenté et les contrôles se sont intensifiés, générant une grande tension des deux côtés de la frontière. Depuis l'année de 1992, ces tensions se sont exprimées par une suite de blocages du pont international. Grâce à une analyse multi-scalaire, cette thèse rend compte des nouvelles logiques de mobilité spatiale et du nouveau sens géopolitique de la frontière internationale entraînés par les politiques officielles d'intégration du Mercosur. En même temps, une méthodologie basée sur des techniques qualitatives et un abordage microsocial permet d'étudier les représentations des sujets sociaux qui réalisent les blocages du pont : les femmes paraguayennes appelées «paseras » et les commerçants de la Chambre du Commerce et de l'Industrie de Posadas. On dévoile ainsi l'ensemble des tensions identitaires qui, depuis les années 1990, se sont tissées autour des rapports de voisinage persistent encore aujourd'hui et se projettent vers le futur.


  • Résumé

    This thesis interrogates the Argentinean-Paraguayan international border within the Mercosur process of integration, by developing theoretical frameworks from International Relations and Political and Social geography. The aim is to analyse the political, geographical and economic transformations produced since the 1990s in the Posasadas (Argentina)-Encarnacion (Paraguay) crossing point. The objective is to explain the influence these transformations have had in the social production of border representations and the ma king of identity and otherness in border societies. In a context of Mercosur's deepening integration, the construction of the Yacyreta hydroelectric power plant and the San Roque Gonzalez de Santa Cruz International Bridge, served to define the Posadas-Encarnacion border space. There was an increase in commercial activity linked to the border and official control of the international crossing point became more acute. These developments prompted local tensions at both sides of the border, which have, since 1992, manifested in roadblocks of the bridge. This research utilises a multi-scalar approach to interpret the logics of spatial mobility and the geopoplitical implications derived from policies seeking Mercosur integration. In addition, this thesis addresses the impacts of these policies from a micro-social perspective, relying primarily on qualitative methodologies, and focusing on the representations produced by the social actors involved in roadblocks of the bridge. The study centres around the Paseras ' ['ones who pass over'] the Paraguayan women involved in commercial activities derived from transporting goods across the bridge-and members of the Posadas Chamber of Commerce and Industry.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (375, [44] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-360. Notes bibliogr. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-136

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.