Liang Qichao et la trajectoire politique moderne de la Chine : les aléas de l'institutionnalisation républicaine (1912-1917)

par Jun Ma

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Yves Chevrier.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    A partir du cheminement de Liang Qichao (1873-1929), personnage très connu de la transition intellectuelle et politique de la fin des Qing et du début de la République, cette étude déplace doublement les questionnements habituels. En renonçant aux problématiques binaires qui sont censées rendre copte de l’homme et de l’époque (révolution-réforme, tradition-occidentalisation) et en se centrant sur les premières années de la République (1912-1917), elle dégage sa contribution majeure à une politique nouvelle fondée sur son institutionnalisation. Cet axe répond à la dynamique fondamentale de l’époque et confère une cohérence remarquable à une pensée jugée parfois versatile et superficielle. Pour Liang, le meilleure soutien de la République elle-même, à condition qu’elle soit conservatrice et puisse s’appuyer sur un État fort. Il oppose aux traditionalistes comme aux partisans de la « nouvelle culture » moderniste sa vision d’une continuité de la tradition modérée par l’État. Le « juste milieu » hostile à la restauration comme à la révolution et à la démocratie auquel aboutit ce républicain malgré lui est donc fondateur du courant conservateur auquel aura longtemps manqué l’État fort. La thèse montre également que ce conservatisme n’est pas exclusif d’un régime d libertés : les institutions libérales sont conditionnées par l’avènement d’une société investie de la « capacité politique » nécessaire C’est pourquoi dans le contexte d’ "adieu à la révolution" sans démocratie qui prévaut depuis les années 1990, Liang Qichao apparaît comme l’une des référence du pan « abandonné » de l’histoire contemporaine chinoise qui est redécouvert aujourd’hui

  • Titre traduit

    Liang Qichao and the modern political trajectory of China : the vagaries of the republican institunalization (1912-1917)


  • Résumé

    By analyzing the development of the political thought of Liang Qichao (1873-1929), key figure of the intellectual and political transition of the late Qing and early Republic, this dissertation changes the usual ways of questioning in two aspects. Abandoning the binary definition of the person and his time (revolution – reform, tradition – westernization) and being focused on the first years of the Republic (1912-1917), this study aims to investigate his major contribution to a new political trend formed on the basis of its institutionalization. This new approach not only explains the fundamental dynamics of the time but also gives a remarkable coherence to a political thought often considered as fickle and superficial. For Liang, the Republic can only be saved by itself, on condition that it is conservative and based on a strong state. His idea about the continuity of tradition is opposed to the traditionalists and the supporters of the modernist “New Culture”. The republican and “just middle” Liang Qichao, hostile to imperial restoration, revolution and democracy, becomes therefore the founder of a conservative trend which will lack of a strong a strong state for a long time in the 20th century. This study also shows that this conservatism is not exclusive of a regime of liberties: the liberal institutions are conditioned by the advent of a society with the necessary “political ability”. This is why in the context “Goodbye to revolution” without democracy which prevails from 1990s, Liang Qichao is considered as one of the references of the “abandoned choice” of the Chinese contemporary history.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (430 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 381-412. Notes bibliogr. Glossaire

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-126
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.