Construire la société scientifique par l'école : Angleterre, France et Pologne au prisme des manuels de sciences pour les élèves ordinaires (1950-2000)

par Catherine Radtka

Thèse de doctorat en Histoire (option : histoire des sciences)

Sous la direction de Dominique Pestre.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    La science a pris, dans les sociétés contemporaines, une importance primordiale. En parallèle, l'enseignement des sciences s'est imposé dans les cursus de la scolarité obligatoire. Pourtant, alors que l'enseignement des sciences au niveau supérieur a fait l'objet d'une historiographie déjà riche, les travaux concernant l'enseignement des sciences destiné à un public de masse sont beaucoup plus rares. Cette thèse s'efforce de combler cette lacune et de problématiser l'existence d'un enseignement des sciences dans les cursus de formation les plus généralistes et les plus fréquentés par les élèves. L'étude est centrée sur trois pays européens -la France, la Pologne et l'Angleterre -analysés à la fin des années 1950 et dans les années 2000. Elle s'attache de plus à un objet particulier, le manuel scolaire, pour éclairer les dynamiques qui façonnent les représentations collectives de la science. Elle lie ainsi l'histoire des sciences à l'histoire de l'enseignement et du livre et de l'édition pour analyser la manière dont, dans la seconde moitié du xxe siècle et en Europe, la science est institutionnalisée auprès des élèves ordinaires. À travers la comparaison dans l'espace et dans le temps, ce travail montre comment les élèves ordinaires sont invités à participer à la construction de sociétés scientifiques dans les deux moments historiques, et insiste sur les particularités du discours sur la science tenus dans les différents contextes. Il met en évidence la similarité des projets éducatifs des années 1950 et souligne ensuite l'hétérogénéité qui caractérise le discours sur la science dans les années 2000.


  • Résumé

    In contemporary societies, science has become of utmost importance. At the same time, scientific education has become an inevitable part of mandatory education. However, compared to higher scientific education, scientific education for the masses has arisen little interest among historians. Filling in the gap of historiography on this subject and problematising the existence of general scientific education is the first aim of this thesis. I focus on three European countries -England, France and Poland -studied at the end of the 1950s and in the 2000s, and consider school textbooks for ordinary children as my main object of study in order to bring light on the dynamics that shape collective representations of science. This thesis thus combines history of science, history of education and book history in order to study, through the analysis of textbooks production and content, how science has been institutionalized for ordinary pupils during the second half of the 20th Century in Europe. The comparison through space and time also shows how ordinary pupils are expected to participate to the construction of scientific societies in both moments, and insists on the peculiarities of the discourse about science in the different contexts. It depicts how similar the educative projects of the 1950s were. Regarding the 2000s , this work shows that many divergences have arisen in the way science is presented to ordinary pupils.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (784, 136 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.56-119 (vol. 2)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-108

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.