Narrative art : de l'expérience du monde quotidien à l'œuvre. Herméneutique de l'événement esthétique

par Perin Emel Yavuz

Thèse de doctorat en Arts et langages

Sous la direction de Jean-Marie Schaeffer.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Lorsque le galeriste new-yorkais John Gibson, figure en pointe de la scène américaine des années 1960-1970, organisa les expositions Story I (1973) et Narrative II (1974), il avait perçu ce qui serait « le prochain truc » en vogue après l'Ecologic art et le Body art : la narrativité. Si le Narrative art est tombé dans l'oubli, cette perception qui reposait sur un noyau dur d'artistes américains et européens (Le Gac, Bay, Baldessari, Wegman, Askevold, Hutchinson, Beckley, Welch. . . ) préoccupés par des problématiques narratives aux moyens de la photographie et du texte fut confirmée par une période intense de production critique et d'expositions sur l'ancien et le nouveau continents mais aussi par l'ensemble de la création en quête d'émancipation à l'égard des questionnements essentialistes sur l'art et engagée dans « la fabrique du monde» à laquelle la fonction anthropologique de la narrativité apportait un moyen naturel. Interrogeant et spécifiant, le fait narratif dans ce corpus caractérisé par l'immanence d'un rapport au monde et à soi, par le truchement de la perception esthétique du quotidien et la mythologisation du sujet, cette thèse s'attache à déceler, dans une perspective herméneutique ancrée sur la notion d'événement, les étapes du processus qui mène de l'expérience vive du monde au monde de l'œuvre, de la vie à l'art. Plus qu'une simple histoire du Narrative art, cette thèse interdisciplinaire se présente comme une investigation dans le sens historique, esthétique et politique que revêt le réinvestissement de la narrativité par ces artistes et plus généralement ceux de cette période, décelant les origines de la mésestime de la narrativité par l'histoire de l'art.

  • Titre traduit

    Narrative art : from the experience of the world to the artwork's world. Hermeneutic of the aestheticevent


  • Résumé

    When the New York galerist John Gibson, leading figure of the American art scene from 1960s-1970s, organized the exhibition Story I (1973) and Narrative II (1974 ), he had seen what would be the "next big thing" in vogue after Ecologic art and body art : narrativity. 1f the Narrative art is now somewhat forgotten, this perception, based on a core of American and European artists (Le Gac, Bay, Baldessari, Wegman, Askevold, Hutchinson, Beckley, Welch. . . ) who were concerned with narrative issues by photography and text means, was confirmed by an intense period of critical production and exhibitions on the old and the new continents. But it was also testified by the whole of creation seeking emancipation against essentialist questionings about art and engaged in "the factory of the world" for which the anthropological function of narrative brought a natural way. Querying and specifying, with narratology, the narrative fact in this corpus which is characterized by the immanence of a relationship to the world and to the self, through the aesthetic perception of the everyday and the mythologizing of the subject, this thesis aims to identify, in a hermeneutic perspective anchored on the notion of event, the steps of the process leading from the living experience of the world to the world of artwork, from life to art. More than just a history of Narrative art, this interdisciplinary thesis is an investigation into the historical, aesthetic and political history meaning given to the reinvestment of narrativity by these artists and more generally those from 1960s-1970s. This investigation allows particularly to identify why narrativity has been so underestmated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (505, 317 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [453]-492. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-107

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.