L'« enfant perdu » et le « pays d'origine » : construction des origines et expériences migratoires de descendants d'immigrants ouest-africains en région parisienne

par Lila Belkacem

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michèle Leclerc-Olive.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Entendant déconstruire certaines représentations sur le rapport au pays d'origine des descendants d'immigrants ouest-africains en France, cette thèse analyse les processus sociaux de construction des origines, c'est à dire de tout ce à quoi le terme origine(s) renvoie classiquement: des supposées cultures, traditions, valeurs, identités, mais aussi des lieux et des collectifs y étant associés. L'analyse se fonde sur cinq terrains ethnographiques menés en région parisienne et au Mali auprès de jeunes, de membres de leur famille et de représentants associatifs et institutionnels : des expériences de séjour long au Mali pour des personnes dites en difficulté ; une colonie de vacances pour des enfants d'immigrant maliens; des rencontres associatives entre jeunes et aînés sur la question de l'engagement associatif ; des consultation ethnocliniques pour résoudre des problèmes familiaux jugés culturels ; des conversations sur Internet convoquant question du rapport aux origines. Dans ces situations, une pensée des racines est actualisée, présentant le maintien des liens au pays d'origine comme une condition de réussite et de bien-être. Pour comprendre le succès de cette pensée, la thèse souligne l'importance du contexte socio-historique singulier dans lequel les descendants d'immigrants font la double expérience de la migration (directe et indirecte) et de la minoration (sociale et ethnoraciale). Interrogeant les concepts de performance et de performativité, elle se centre sur les mécanismes et les effets de la construction en situation des origines, accordant une attention particulière aux rapports de pouvoir dits de génération, de sexe, de classe et de race/ethnicité.


  • Résumé

    Aiming to deconstruct some of the representations of the link to the country of origin of descendants of West African: immigrants in France, this thesis analyzes the social processes involved in the construction of origins, namely, of what the term origin(s) classically refers to: so-called cultures, traditions, values, identities, but also the places and group, being associated with origins. The analysis is grounded in five ethnographic fieldworks conducted in the vicinity of Paris and in Mali with youngsters, members of their families as well as associative and institutional representatives experiences of long-term trips in Mali for "people in difficulty" ; a summer camp for children of Malian immigrants association-based gatherings between youngsters and seniors on the issue of associative involvement ; ethnoclinica consultations in solve family issues considered to be rooted in cultural matters ; conversations on the Internet permeate with the question of the link to origins. In these situations, a reflection about roots is activated, portraying the maintenance of the links to the homeland as conditional to the success and the wellbeing. In order to appreciate the popularity of this thought, this thesis highlights the singular socio-historical context in which descendants of immigrant, undertake the double experience of migration (direct or indirect) and that of minorization (social and ethnoracial) Through the concepts of performance and performativity, it focuses upon the mechanisms and effects of situations shaping the links to the country of origin and draws particular attention to power dynamics rooted in generational ties sex, class and race/ethnicity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (742 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.655-687

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-91
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.