Acteurs et jeux politiques en Equateur 1979-2011

par Luis Fernando Verdesoto Custode

Thèse de doctorat en Etudes politiques

Sous la direction de Gilles Bataillon.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la démocratisation équatorienne entre 1979 et 2011. D'abord elle cherche à définir le concept de la "personnalité sociale", en continuant avec une exploration du régime politique pour terminer avec une analyse des ordres politiques inachevés. Le fil de la thèse est constitué par les conditions de la démocratie, en particulier l' "Etat rentier", et elle se divise en trois périodes : le régime des partis (1979-1995), la crise générale (1996-2006) et le néo-populisme (2007-2011). Les acteurs institutionnels n'arrivent pas à construire un ordre pour la démocratisation, ni pour l'Etat, et de cette absence surgit une "légitimité grise". La "personnalité sociale" se réfère à la présence/absence d'un projet national, exprimé par des institutions démocratiques dans le contexte de la globalisation. Les faiblesses des partis politiques ne permettent pas aux citoyens d'avancer vers la modernité politique, le "modèle rentier" empêche la conformation étatique, les forces armées constituent l'appareil national et les territoires créent des synergies avec l'Etat et le marché. La "modernisation conservatrice" organise le cycle démocratique. La crise-instabilité apparaît comme conséquence des faibles des partis, à laquelle s'ajoute un ingrédient d' "informalité politique", dont les procédures donnent lieu au "néo-populisme", lequel incorpore un "autoritarisme", qualité additionnelle de la modernisation. Le pétrole facilite la transformation passive et permet que l'Etat se positionne comme l'arbitre du développement et des vides institutionnels. Le "modèle rentier" génère une hétéronomie de la demande institutionnelle exprimée dans les perceptions politiques, ainsi que la dés-accumulation institutionnelle à travers un désaccord social permanent d'avec le dessin étatique


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Los actores y el juego de la politica en Ecuador 1979-2011


  • Résumé

    The thesis focuses on the democratisation process in Ecuador between 1979 and 2011. It discusses the concept of "social personality", presents the social bases, political parties, armed forces and territories, and finishes with an exploration of the political regime and an analysis of unachieved political systems. The thread of the thesis consists of the conditions of democracy, in particular the "rentier" State, and divides the democratic cycle in three parts: party regime (1979-1995), general crisis (1996-2006) and neo-populism (2007-2011). The institutional actors are not able to build a basis for democratisation, nor for developing the State, and in the absence of such a system, a "grey legitimacy" evolves. "Social personality" refers to the presence/absence of a national project, expressed through democratic institutions in a context of globalisation. The weaknesses of the political parties stop the citizens from engaging in political modernisation, the 'rentie system prevents the conformation of a State, the armed forces constitute a national apparatus and the territories gain synergies with the State and the market. The cycle was organised by a "conservative modernisation". Given the weaknesses inherent in the political parties, a crisis-instability appeared which added the ingredient of "informality", which gave rise to the "neo-populist tendency", which included an additional ingredient in the shape of "authoritarianism". The oil resources facilitated a passive transformation with the State assuming responsibility for development and institutional vacuums. The 'rentier' State generated heteronomous institutional demands, expressed in political perceptions, and an institutional de¬accumulation due to a permanent social inconformity with the design of the State

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (469, 169 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 388-404. Notes bibliogr..

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-47
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.