Justice sociale : de la mobilisation à la mobilité sociale. L’expérience de l’injustice au Chili (1990-2010)

par Javiera Bonnefoy

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de François Dubet.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Cette recherche aborde le travail normatif de justice que les individus réalisent dans une société fortement inégalitaire comme la chilienne. Dans le but de comprendre la coexistence des fortes inégalités sociales avec une grande stabilité sociale, nous abordons les représentations des inégalités ainsi que les mécanismes normatifs façonnant la expérience de l’injustice dans ce pays. Comment l’expérience de l’injustice se configure-t-elle dans la société chilienne ? Quels sont les arrangements des principes de la justice qui conduisent à percevoir telle inégalité comme injuste ? Et dans quel type de relations sociales se produisent les sentiments d’injustice ? Cette recherche vise à démontrer une thèse historique : la société chilienne aurait transité d’un modèle de "mobilisation" vers un modèle néolibéral de "mobilité sociale" ; dans le premier modèle, les questions de justice, de nature structurelle, se seraient exprimées en termes de classe sociale, tandis que dans le second modèle les sentiments d’injustice seraient plutôt perçus à partir des processus d’individualisation. A partir d’une analyse historique et sociologique, cette recherche offre une réflexion sur la construction du jugement critique en tant qu’activité normative au Chili, au cours des vingt ans qui ont fait suite à la transition démocratique. La thèse s’inscrit dans une sociologie pragmatique appliquée à la justice sociale, mettant en relation les dimensions de la légitimation et la critique sociale dans le discours critique des individus interviewés (45).

  • Titre traduit

    Social Justice : from social mobilization to social mobility. The experience of injustice in Chile (1990-2010)


  • Résumé

    The research addresses the normative work of justice that individuals perform in a highly unequal society like the Chilean one. In order to understand the coexistence between strong social inequalities and a strong social stability, we discuss the representations of inequalities and also the normative mechanisms shaping the experience of injustice in the case of this particular country. How does the experience of injustice is configured in Chilean society? What are the arrangements between the principles of justice that lead to perceive a certain inequality as unfair? And, in what kinds of social relationships is the feeling of injustice generated? The research aims to demonstrate a historical thesis: Chilean society has moved from a model of "social mobilization" to a neo-liberal model of "social mobility". While in the first model, justice issues - of structural nature -, would have been expressed in terms of social class, in the second model the feeling of injustice would be perceived regarding the process of individualization. From a historical and sociological analysis, the research provides a reflection on the construction of critical judgment as normative activity in Chile, during the twenty years that followed the transition to democracy. The thesis falls within a pragmatic sociology applied to social justice, bringing together the dimensions of legitimacy and social criticism in the construction of the critical discourse of the individuals interviewed (45)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (484 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. [432]-454

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-29
  • Bibliothèque : Campus Condorcet (Aubervilliers). Grand Equipement Documentaire.
  • PEB soumis à condition

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013EHES0029
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.