Repenser le pouvoir après la Terreur : justice, répression et réparation dans la France thermidorienne (1794-1797)

par Loris Chavanette

Thèse de doctorat en Histoire et civilisations

Sous la direction de Patrice Gueniffey.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Le travail consiste à problématiser l’histoire de la révolution de Thermidor et de centrer les recherches sur la justice politique. L’étude des promesses et des réalisations de la justice thermidorienne, dans le domaine de la répression politique en particulier, nous conduira à restreindre notre champ d’étude du coup d’Etat parlementaire contre Robespierre, le 9 thermidor an II (27 juillet 1794), au coup d’Etat militaire du 18 fructidor an V (4 septembre 1797). Ces trois années constituent un ensemble assez homogène. Le choix de ce cadre temporel découle de ce que le fonctionnement de la justice politique a été refondé et repensé par les Thermidoriens et a été ébranlé à la suite du coup d’Etat du 18 fructidor. Or, la méthode de ce travail est de saisir les grandes lignes de la période thermidorienne au travers de la compréhension approfondie des procédures judiciaires et militaires qui structurent la répression politique. Le véritable renforcement des droits de la défense après Thermidor montre que la République se libéralise globalement. Or, cette recrudescence des libertés déstabilise le gouvernement alors que l’Etat est en quête de stabilité. Ce paradoxe complique la sortie de la Révolution. Le dilemme des Thermidoriens est de parvenir à donner une stabilité au gouvernement de la Révolution tout en demeurant fidèle aux principes énoncés par la Révolution en 1789. Cet équilibre à trouver entre la stabilité du pouvoir et la fidélité aux principes, sur lesquels est fondé et repose le pouvoir, est délicat. A travers l’étude des différentes formes de la répression politique sous la République thermidorienne, il est question d’analyser les difficultés qu’éprouvent les dirigeants révolutionnaires à terminer la Révolution française par l’établissement d’un Etat constitutionnel.

  • Titre traduit

    Rethinking power after the Terror : justice, repression and reparation under the thermidorian France (1794-1797)


  • Résumé

    The work here is a problematisation of the history of the revolution of Thermidor and more specifically its political justice. The research on the promises and realisations of thermodorien justice, and particularily the political repression, will drive us from the coup d'etat against Robespierre, the 9 thermidor year 2 (27th July 1794) to the military coup d'etat of 18 fructidor year 4 (4th september 1797). These three years are quite an "homogeneus" ensemble. The reason of this choice of laps of time is that the functioning of justice was reforged and rethought by the Thermidorians but was shattered by the coup d'etat of the 18th fructidor. The work here will be to seize the main lines of the thermidorian period through profound comprehension of the judicial and military procedures that structured the political repression. The reinforcement of the rights of the defense after thermidor shows a certain liberalization of the Republic. Thanks to the study of a series of importants trials, the conclusion is that the thermidorian regim had a certain respect for the rights of defense. The trials against the “terrorists” Carrier or Fouquier-Tinville in front of the revolutionary Tribunal in year III were the occasion for the regime to prove his respect for the defense. In the same way, the repression of the insurgents of prairial, the rebels of vendemiaire and the royal agency of Paris, by a military justice, reveals, more or less as the case, a procedural and moderate mind, surprising for such an extraordinary repression. Those points help us to understand how the government of year III succeeded in finishing the Terror. But the emergence of new rights destabilizes the government. This paradox complicates the ending of the revolution. The dilemma of the Thermidorians will be to give a stable government whilst staying faithful to the principles of the revolution of 1789 and keeping this balance is a tender subject. Through the study of different forms of political repression under the thermidorian republic, will be analysed the difficulties for the leaders to put an end to the revolution by establishing a constitutionnal state.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par CNRS éditions à Paris

Quatre-vingt-quinze : la Terreur en procès


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (770 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 745-770

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation Maison des sciences de l'homme. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-24

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque universitaire centrale de lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2017 par CNRS éditions à Paris

Informations

  • Sous le titre : Quatre-vingt-quinze : la Terreur en procès
  • Détails : 1 vol. (397 p.-VIII p. de pl.)
  • ISBN : 978-2-271-09001-0
  • Annexes : Bibliogr. p. [383]-387. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.