Temporalità, fragilità, speranza nel pensiero di Paul Ricœur

par Cecilia Maria Di Bona

Thèse de doctorat en Philosophie et sciences sociales

Sous la direction de Luigi Alici et de Olivier Abel.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Universita degli studi di Macerata .

  • Titre traduit

    Temporalité, fragilité, espérance dans la pensée de Paul Ricoeur


  • Résumé

    La recherche montre une tension, intérieure à la vision de Ricœur de la condition humaine, entre l'acceptation de la temporalité comme une limite et l'ouverture qui, dès le commencement, fondamentalement dans la transcendance, et en suite essentiellement dans la transmission d'un témoignage entre les générations, permet de cultiver l'espérance. L'histoire peut être lue à travers cette polarité, car elle reflet la condition humaine comme condition finie tout en se déployant dans un arc de temps ouvert au futur. L'histoire exerce une influence sur la compréhension des questions humaines, s'ouvre sur un horizon d'attente, là où la volonté et la liberté doivent se mettre en jeu : ce qu'il n'a pas été réalisé doit être considéré ce qu'il reste à accomplir et qu'on doit faire. Précisément à ce carrefour entre réflexion sur le passé, analyse des dynamiques politiques, du droit et des institutions, s'ouvre le champ de bataille où s'affontent les instances de la justice avec celles de l'amour, dans une tension constamment en cours entre réalité et utopie. La sagesse pratique est un art créatif qui met en jeu à ce moment-là des ressources spirituelles, parce que, tout en plongeant ses racines dans l'éthique et dans la morale, naît comme réponse contingente de la sollicitude face à l'homme concret. Même la réflexion sur l'articulation du travail du deuil avec la liberté qui s'exprime dans l'oubli, mais surtout dans la maturation du pardon, implique un passage de la mémoire historique des crimes à leur dépassement dans l'action constructive du présent et du futur.

  • Titre traduit

    Temporality, fragility, hope in Paul Ricœur's thought


  • Résumé

    The research reveals the tension, internal to Ricœur's view of the human condition, between the acceptance of temporality as a limit and the sense of opening that, at first in the transcendence and then in the transfer of testimony between the generations, allows to keep alive the hope. History can be interpreted in the light of this polarity, because it reflects the human condition as limited, though opened to the future. History has an influence on the understanding of mankind's issues, for its looking on a horizon of waiting, where will and liberty must play a role : what has not yet been realized must be looked at as what has to be achieved and that finally must be realized. Precisely at this intersection between the reflection about the past and the analysis of politics dynamics, of rights and institutions, the confrontation opens between the aims of justice and those of love, in a constant tension between reality and utopia. The practice wisdom is a creative art deploying spiritual resources, because, though immersed in the ethics and the moral, it comes up as the incidental answer of the solicitude face à the real human being. Also thinking the articulation of the work of mourning and the freedom that expresses itself in the oblivion - but still better essentially in developing forgiveness - involves a passage from the historical memory of crimes to their overcoming through the constructive action in the present and future.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (548, 134 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.543-548 (vol. 2 p.129-134)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-19
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.