Normes et pratiques des instances locales dans la Chine urbaine : sociologie d'un comité de résidents à Pékin

par Di Wang

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Isabelle Thireau et de Hansheng Wang.

Soutenue en 2013

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université de Pékin .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objet de décrire et d'analyser le fonctionnement effectif d'un comité de résidents à Pékin, comité au sein duquel une enquête ethnographique a été menée pendant deux ans. Le mémoire retrace la genèse des comités de résidents au sein de la société urbaine chinoise et les transformations successives de leur statut, de leurs responsabilités, de leur architecture interne, de leurs liens avec l'appareil de l'État et du Parti depuis le milieu du XXè siècle. L'auteur s'efforce surtout de saisir la façon dont les membres de cette instance locale interprètent, en interne, et de façon variable selon les situations, les demandes et les directives qu'ils reçoivent des échelons supérieurs, les obstacles et les difficultés qui se posent à leur réalisation, les évaluations dont elles font l'objet de la part des différents acteurs concernés - les bureaux de quartiers et les résidents - afin de sélectionner les tâches à accomplir effectivement et les moyens pertinents pour y parvenir. Loin de décrire le fonctionnement officiel des comités de résidents, le mémoire explore donc les pratiques de travail observées au quotidien ainsi que les principes et les normes situés qui les orientent ; il tente de reconstituer "ce qui importe" pour les membres du comité de résidents, en fonction de leur appréciation des circonstances, de la façon dont des demandes plurielles émanant d'acteurs sociaux très différents se rencontrent ou au contraire s'opposent, des initiatives qui sont à leur portée pour être jugés de façon positive par les échelons administratifs supérieurs sans susciter de réactions ouvertement négatives de la part des résidents.

  • Titre traduit

    Norms and practices of the local instances in urban China : sociology of a neighborhood committee in Beijing


  • Résumé

    The intention of this thesis is describing and analyzing the effective functioning of the neighborhood committee in Beijing, in wich an ethnographic research was conducted for two years. The memory traces the genesis of the neighborhood committees in China's urban society and the successive changes in their status, in their responsabilities, in their internal architecture, and in their relationship with the machinery of the State and the Party since the mid-twentieth century. The author strives especially to capture the way by wich the members of the local instance interpret, internally and variably according to the situation, the requests and directives that they receive from the higher echelons, the obstacles and difficulties arising in their realization, evaluations wich are subjected by the different actors involved - the street offices and residents - in order to select tasks to be accomplished effectively and relevant means to achieve it. Far from describing the official operation of neighborhood committees, thus the memory explores daily practices as well as principles and standards wich guide the practices ; it attempts to reconstruct "what is important" for the members of neighborhood committees, based on their assessment of the circumstances of the way in wich plural requests from very different social actors meet or otherwise oppose, of the initiatives that are available to them to be judged positively by higher levels of govemment without provoking openly negative reactions from residents.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (172, 65 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p.139-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École des hautes études en sciences sociales. Thèses.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TPE 2013-11
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.