Nouveaux systèmes de contrôle de la polarisation de la lumière par effets non lineaires dans les fibres optiques

par Philippe Morin

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Guy Millot et de Julien Fatome.

Soutenue le 16-07-2013

à Dijon , dans le cadre de École doctorale Carnot-Pasteur (Dijon) , en partenariat avec Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne (Dijon) (laboratoire) .

Le président du jury était Alain Dereux.

Le jury était composé de Didier Erasme.

Les rapporteurs étaient Thierry Chartier, Luc Thévenaz.


  • Résumé

    Ce mémoire présente les travaux effectués sur le développement d’un dispositif tout-optique de contrôle de l’état de polarisation de la lumière, appelé attracteur de polarisation. En effet, cette caractéristique de la lumière demeure une variable incontrôlable qui peut dégrader les performances des dispositifs tout-optiques. Basé sur l’interaction non linéaire entre deux ondes contrapropagatives au sein d’une fibre optique, ce dispositif permet de contrôler l’état de polarisation de la lumière sans pertes dépendantes de la polarisation.Il est tout d’abord effectué une étude approfondie des propriétés de l’attracteur de polarisation qui conduit au contrôle et à la stabilisation de l’état de polarisation d’un flux de données optiques aux formats NRZ et RZ cadencé à 10 Gb/s dans des fibres de plusieurs kilomètres. Par la suite, cette fonction de régénération tout-optique est associée à d’autres fonctions de régénération telles que l’amplification Raman et le régénérateur de Mamyshev dans le but de régénérer des flux de données optiques à des débits supérieurs à 10 Gb/s.Enfin, une extension de l’attracteur de polarisation, appelé Omnipolariseur, est étudiée où la lumière interagit avec elle-même grâce à un dispositif de réflexion inséré à l’autre extrémité de la fibre optique. La lumière est alors capable d’auto-organiser son état de polarisation, ce qui démontre la capacité de l’Omnipolariseur par exemple à stabiliser l’état de polarisation d’un flux de données optiques RZ à 40 Gb/s à 1550 nm

  • Titre traduit

    All-optical polarization control by nonlinear effects in optical fibres


  • Résumé

    This thesis deals with the work the development of an all-optical device for the control of the polarization state of light. Actually, this feature of light remains so far an uncontrolled variable, which can degrade the performances of all-optical systems. Based on nonlinear interaction between two counterpropagating waves inside an optical fiber, this device called polarization attractor allows to control the polarization state of light without polarization dependent losses.In a first part, we carry out extensive studies of the polarization attractor properties leading to the control and the regeneration of the polarization state of the 10-Gb/s NRZ and RZ telecommunication signals. Then, this all-optical regeneration function is associated with other regeneration functions, like Raman amplification and Mamyshev regenerator, in order to regenerate optical telecommunication signals at rates exceeding 10-Gb/s.Finally, we present an extension of polarization attractor, called Omnipolarizer, where the light interacts with herself by means of a reflective element inserted at the opposite end of the optical fiber. In that case, the light is able to organize its own polarization state, demonstrating the ability of Omnipolarizer to stabilize by example the polarization state of a 40-Gb/s RZ telecommunication signal at 1550 nm


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.