Processus de mobilisation des élèves en formation professionnelle : le cas des étudiants de Brevet de technicien supérieur option industries agroalimentaires

par Jean-François Métral

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Patrick Mayen.

Le président du jury était Pierre Rabardel.

Les rapporteurs étaient Janette Friedrich, Jean-Yves Rochex.


  • Résumé

    Cette thèse examine le processus de mobilisation pour des étudiants en formation professionnelle et ses relations avec la constitution des buts de leur activité et les caractéristiques des dispositifs et des situations de formation rencontrées. Pour cela, nous adoptons une approche par l'activité des étudiants en situation de formation afin de nous démarquer des approches de la « motivation » développées par la psychologie et des approches en termes de « rapport au savoir » développées en sociologie. Nous nous appuyons sur le cadre théorique de l'activité élaboré par Rubinstein (2007) pour développer le concept de mobilisation proposé initialement par Charlot, Bautier et Rochex (1992). Nous avons réalisé un recueil de données de type ethnographique et longitudinal auprès de trois classes d'étudiants inscrits dans une formation de Brevet de Technicien Supérieur en Agroalimentaire dans trois établissements différents. Notre analyse se déroule en trois temps : * caractérisation des environnements, dispositifs et situations de formation rencontrés par les étudiants des trois établissements ; * approche statistique de l’état de mobilisation pour les différentes situations de formation ; * monographies longitudinales concernant quatre étudiants. Nous montrons que l'état de mobilisation pour une classe de situations est préfiguré par quelques situations passées, présentes et projetées pour chaque individu. Mais cet état s'actualise en fonction des caractéristiques des situations rencontrées, dont certaines jouent un rôle important : cohérence des finalités de la situation avec la finalité professionnelle affichée par la formation ; contenus abordés en tant que savoirs outils (Douady, 1983) pour l'action en situation professionnelle ; tâches appelant à déployer des actes de création réelle (Rubinstein, 2007) ; … Les étudiants sont mobilisés pour des situations par lesquelles leur personnalité se réalise dans et par les actions déployées : elle se constitue et se donne à voir à l'individu et aux autres. Ces situations sont au fondement de la constitution de buts stables pour leur activité et d'un itinéraire de toute une vie pour l'individu. Les étudiants n’ont pas de meilleurs résultats scolaires pour les situations de formation pour lesquelles ils sont mobilisés. Les étudiants sont démobilisés lorsque leur activité est morcelée et ne parvient plus à réguler les actions au regard de leurs buts, des caractéristiques de leur personnalité et des conditions et exigences des situations. Leurs résultats scolaires sont inférieurs à leurs résultats moyens pour les situations où ils sont démobilisés. En conclusion nous proposons des développements pour la théorie de l'activité élaborée par Rubinstein et pour le cadre théorique de la didactique professionnelle. Nos résultats permettent de développer ceux présentés par Rochex dans son ouvrage « Le sens de l’expérience scolaire » (1995). Ils nous amènent à proposer des pistes de réflexion pour penser les questions de l’alternance, de l’orientation et du décrochage scolaire en formation professionnelle.

  • Titre traduit

    Mobilization process of students for vocational training curriculum


  • Résumé

    This thesis aims to highlight mobilization process of students for vocational training curriculum and its relations with development of activity goals and training situations characteristics. We adopt an ethnographical approach to follow thirty nine students enrolled in a vocational training to become food industry technicians. We use the theory of activity developed by Rubinstein (2007) as supportive framework, in order to distance ourselves from “motivation” psychological approaches. We develop the concept of mobilization process, initially proposed by Charlot, Bautier and Rochex (1992). Our analysis consists in : * a description of the three curriculum and their training situations ; * a statistical approach of mobilization conditions of students for different training situations ; * four students’ monographs. Our results show that mobilization condition of students for a specific situation depends on situations of their past, present and project life. But characteristics of current training situation update this mobilization conditions. Some of those characteristics are very important in the mobilization process: coherence between aims of the situations and professional aims of the curriculum ; knowledges that are presented as tools for professional situations ; creative tasks ;…Students are mobilized for situations where actions allow them to realize, build up and show their personality. Those situations found long lasting goals for their activity and establish continuity in their “whole life itinerary”. This does not improve their student performances. They are demobilized when situation parceled out their activity, which couldn’t coordinate any more actions with goals of activity, personality characteristics and tasks conditions. Their student performances decrease in that case. In conclusion, we propose some developments for the Rubinstein’s theory of activity and for the theoretical framework of professional didactics. We suggest lines of enquiry for professional training, vocational guidance and school dropout.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bourgogne. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources électroniques en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.