Étude parasitologique de Anguilla anguilla dans deux lagunes de Corse et étude ultrastructurale du tégument de trois digènes parasites de cette anguille

par Jean-José Filippi

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes – populations – interactions

Sous la direction de Bernard Marchand et de Joséphine Foata.

Soutenue le 14-03-2013

à Corte , dans le cadre de Université de Corse (1975-....). Ecole doctorale "Environnement et société" (ED 377) , en partenariat avec Université de Corse (1975-....). UMR CNRS 6134 "Sciences pour l'Environnement" (SPE) (laboratoire) et de Sciences pour l'environnement (laboratoire) .


  • Résumé

    Une étude parasitaire de l'anguille d'Europe a été menée dans les lagunes de Biguglia et d'Urbino en Corse. La composition des communautés de parasites a été décrite. Treize espèces parasites ont été identifiées parmi lesquelles: trois digènes, Bucephalus anguillae, Deropristis inflata, Lecithochirium musculus; un monogène, Pseudodactylogyrus anguillae; trois cestodes, Bothriocephalus claviceps, Proteocephalus macrocephalus, Myzophyllobothrium sp. (larve); trois nématodes, Anguillicoloides crassus, Contracaecum sp. (larve enkystée), Goezia anguillae; un acanthocéphale, Acanthocephaloides incrassatus; un copépode, Ergasilus gibbus; et un myxozoaire, Myxobolus portucalensis. La présence d'espèces invasives, notamment le parasite branchial P. anguillae et le nématode parasite A. crassus, dans les lagunes corses est confirmée. Ces espèces, et particulièrement le monogène, présentent des valeurs épidémiologiques croissantes depuis les dernières études menées. Plusieurs espèces présentent des différences de prévalence significatives entre les deux lagunes. Des différences au niveau de la richesse spécifique et des valeurs de diversité, plus élevées pour les parasites des anguilles de la lagune d'Urbino au niveau intestinal métacommunautaire et infracommunautaire, ont été démontrées. Cependant les valeurs les plus élevées de diversité spécifique et les valeurs de dominance les plus basses ont été calculées pour les communautés parasitaires des anguilles de la lagune de Biguglia. Nous avons également mis en avant une diversité parasitaire spécifique plutôt faible chez les anguilles des lagunes corses par rapport aux autres lagunes d'Europe. Les communautés parasitaires de l'anguille d'Europe dans les lagunes de Biguglia et d'Urbino en Corse sont marquées par l'environnement de leur hôte. Une dépendance vis-à-vis de la salinité de la lagune a ainsi été démontrée. Les valeurs d'infestation les plus élevées ont été observées durant les saisons les plus chaudes de l'année pour la majorité des espèces parasites observées (B. anguillae, D. inflata, L. musculus, P. anguillae, P. macrocephalus, A. crassus, les kystes de Contracaecum sp., A. incrassatus et E. gibbus). Nous avons également démontré que l'état d'argenture et la taille ont une influence significative sur les taux d'infestation de sept espèces parasites (D. inflata, L. musculus, P. anguillae, P. macrocephalus, les kystes de Contracaecum sp., A. incrassatus et E. gibbus). La méthode de l'espèce indicatrice a confirmé que le site d'étude, la saison, l'état d'argenture ou la taille de l'anguille pouvait influer sur la présence de certaines espèces parasites. Le tégument de trois digènes parasites de l'anguille d'Europe, B. anguillae, L. musculus et D. inflata, a été étudié en microscopie électronique à balayage et à transmission. Nous avons démontré la présence de structures caractéristiques de l'organisation tégumentaire des digènes ainsi que de formations spécifiques, notamment au niveau de la structure des récepteurs sensoriels et des écailles.

  • Titre traduit

    parasitological study of Anguilla Anguilla in two lagoons in Corsica and ultrastructural study of the integument of three digeneans parasites that eel


  • Résumé

    A survey of the parasitic fauna of the European eel has been conducted in the Biguglia and Urbino lagoons in Corsica. The composition of the parasite communities was determined. Thirteen parasite species were identified namely: three digeneans, Bucephalus anguillae, Deropristis inflata, Lecithochirium musculus; one monogenean, Pseudodactylogyrus anguillae; three cestodes, Bothriocephalus claviceps, Proteocephalus macrocephalus, larvae of Myzophyllobothrium sp.; three nematodes, Anguillicoloides crassus, encysted larvae of Contracaecum sp., Goezia anguillae; one acanthocephalan, Acanthocephaloides incrassatus; one copepod, Ergasilus gibbus; and plasmodia of one myxozoan, Myxobolus portucalensis. The presence of invasive species in lagoons from Corsica, namely the gill monogenean P. anguillae and the swimbladder nematode A. crassus, was confirmed. These species, particularly the monogenean, exhibit increasing infection rates since the last studies conducted. Many species showed significant differences in prevalence between the two lagoons. Differences in the species richness and higher values of diversity for the intestinal parasite component communities and infracommunities of eels from the Urbino lagoon were demonstrated. However, highest values of richness and lowest dominance values were observed for the parasite communities of eels from the Biguglia lagoon. We also demonstrated lower values of diversity for the parasite communities of eels from Corsica in comparison to eels from other European lagoons. The environment of the host (in particular the salinity range) has been demonstrated to have a significant influence on the composition of the parasite communities of eels from the Biguglia and Urbino lagoons. Highest values of infestation were observed for the warmer seasons of the year for the majority of the parasite species (B. anguillae, D. inflata, L. musculus, P. anguillae, P. macrocephalus, A. crassus, encysted larvae of Contracaecum sp., A. incrassatus, and E. gibbus). We also demonstrated that silvering stage and length have a significant influence on the rates of infestation by seven parasite species (D. inflata, L. musculus, P. anguillae, P. macrocephalus, cysts of Contracaecum sp., A. incrassatus et E. gibbus). The indicator species method confirmed the assumption that site sampling, season, silvering stage and length of the eel could have an influence on the presence of parasite species. The teguments of three digeneans (B. anguillae, L. musculus and D. inflata) recovered within the European eel were studied using scanning and transmission electron microscopy. We showed the presence of structures characteristic of the tegumental organization of digeneans but also the presence of specific structures such as various types of sensory receptors and spines.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Corse (Corte, Haute-Corse). Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.