La récupération du nom propre d'une personne : éléments fondamentaux sur les informations sémantiques en mémoire et éléments appliqués pour la prise en charge de la maladie d'Elzheimer.

par Veronique Germain (Mondon)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie Izaute.

Soutenue le 28-05-2013

à Clermont-Ferrand 2 , en partenariat avec Laboratoire de psychologie sociale et cognitive (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) .

Le président du jury était Ludovic Ferrand.

Le jury était composé de Marie Izaute, Didier Deffond.

Les rapporteurs étaient Serge Brédart, Michel Isingrini.


  • Résumé

    Pouvoir identifier la personne en face de soi et être capable de retrouver son nom apparaissent des activités indispensables aux interactions sociales quotidiennes. Or, le nom propre s‟avère être une information spécifique comparée aux autres informations disponibles sur une personne. La récupération de cette information est souvent décrite comme difficile. Pour autant, si les auteurs s‟accordent sur la spécificité du nom propre, l‟examen de l‟organisation en mémoire du nom propre et des informations sémantiques liées aux personnes sera l‟objet de ce travail. De plus, l‟accès aux informations sémantiques s‟avère déficitaire dans la maladie d‟Alzheimer.Une première expérience a permis d‟élaborer un matériel normé sur 210 visages/noms, permettant la sélection précise de stimuli. Afin d'étudier la question de l‟organisation en mémoire des informations sémantiques et plus particulièrement l‟information nom propre, deux études comportementales et trois études électrophysiologiques ont été menées. Dans les deux dernières études, nous avons travaillé sur l‟apprentissage et le maintien en mémoire de l‟information spécifique nom propre auprès d‟une population Alzheimer. La discussion des différents résultats s‟appuie sur les connaissances théoriques actuelles sur le sujet.


  • Résumé

    Being able to identify the person in front of us and being able to remember his or her name appear to be essential activities to daily social interactions. However, compared to other available information related to a person, the proper name seems to be specific information. Proper name retrieval has been very often described as particularly difficult. Although this work aims to study the organization of semantic information in memory, and more specifically the proper name information. Moreover, access to semantic information is known be deficient for Alzheimer disease.A first study has allowed to develope out a standardized material of 210 faces/names, permitting an accurate selection of stimuli. Two behavioural and three electrophysiological studies have been carried out to study the organization of semantic information in memory, and more specifically the proper name. For the last two experiments, we have worked on learning and how to keep specific information « proper name » into memory for Alzheimer‟s disease patients. Discussion of the different results is based on current theorical knowledge on the subject.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.