Evaluation d'une mesure nationale expérimentale d'amélioration de l'hygiène bucco-dentaire en établissement médico-social : le Projet Santé Orale et Autonomie

par Céline Catteau

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Martine Hennequin.

Soutenue le 12-03-2013

à Clermont-Ferrand 1 , dans le cadre de École doctorale des sciences de la vie, santé, agronomie, environnement (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Groupe d'études sur les déficiences, incapacités et désavantages en santé orale (équipe de recherche) et de (CROC) Centre de Recherche en Odontologie Clinique (laboratoire) .

Le jury était composé de Claire Lassauzay, Stéphanie Tubert.

Les rapporteurs étaient Corinne Tardieu, Pierre Baehni, Jean Valcarcel.


  • Résumé

    Les pratiques d'hygiène bucco-dentaire dans les établissements accueillant des personnes en situation de handicap ou dépendantes sont très nettement insuffisantes, ce qui participe à augmenter le risque des pathologies bucco-dentaires de nature infectieuse et de leurs comorbidités pour la population qu'ils accueillent. Le projet Santé Orale et Autonomie (SOA) est une mesure développée dans le cadre du plan national de Prévention bucco-dentaire 2006-2009 qui visait à rémunérer des chirurgiens-dentistes, pour qu'ils mettent en place, après une formation en ligne, une action de promotion de la santé orale dans un de ces établissements, selon un protocole commun standardisé qui comportait : 1) une conférence de sensibilisation auprès du personnel 2) l'évaluation de l'état de santé bucco-dentaire des résidents 3) des ateliers de démonstration individualisée des techniques d'hygiène impliquant le personnel et les résidents. Ce travail décrit et évalue l'impact du projet SOA. Vingt-six chirurgiens-dentistes ont participé au projet dans sa totalité. A l'issue de leur formation en ligne, une augmentation significative de leur sentiment de compétence pour 16 aptitudes spécifiques a été observée. Une amélioration du contrôle de plaque a été notée pour 33,7% des résidents (n=691). Une amélioration des habitudes d'hygiène bucco-dentaire au sein des établissements a été observée pour 11,5% des résidents (n=814). Cette étude est la première à montrer l'impact relativement faible de ce type d'action et incite leur association à d'autres dispositifs de promotion de la santé orale.

  • Titre traduit

    Evaluation of an experimental national measure for improving the oral hygiene in medico-social institution


  • Résumé

    Oral hygiene practices in special care establishments are clearly unsatisfactory, increasing the risk of infectious oral disease and associated morbidity for the population attending these establishments. The 'Oral Health and Autonomy' project was part of the French Oral Health Plan for 2006-2009. Dentists taking in part in the project completed an online training course and were reimbursed for the implementation of an oral health promotion intervention in a special care establishment. The interventions followed a standardised, common protocol, which included: 1) a conference presentation for the staff, 2) individualised oral risk assessment for each resident and 3) hands-on workshops demonstrating oral hygiene techniques for the residents accompanied by their key workers. This document describes and evaluates the impact of the 'Oral Health and Autonomy' project. Twenty-six dentists completed the project. After completion of the online training course, the self-efficacy of the dentists in 16 specific skills significantly increased. A decrease in the presence of dental plaque was observed for 33.7% of the residents (n = 691). Improvement in oral hygiene behaviour within the establishment was observed for 11.5% of the residents (n=814). This study is the first to show the relatively low impact of this type of intervention and suggests that different approaches to oral health promotion should be used in conjunction to improve outcomes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.