Dynamiques d'urbanisation des villes intermédiaires au Maghreb (Algérie, Maroc,Tunisie) : Effet chef-lieu et perspectives de développement.

par Najet Kasdallah

Thèse de doctorat en Géographie - Cergy

Sous la direction de Sid-Ahmed Souiah.

Le président du jury était Didier Desponds.

Le jury était composé de Sid-Ahmed Souiah, Chantal Chanson-Jabeur.

Les rapporteurs étaient Claude Grasland, Morched Chabbi.


  • Résumé

    Les villes intermédiaires apparaissent d'un intérêtmajeur, à partir des années 1970, dans les paysdéveloppés, compte tenu du rôle qu'elles doiventassurer dans la structuration globale des systèmesurbains et permettre un développement plusharmonieux du territoire. «Elles sont sensées devenirle relais dans la redistribution de la croissance entreles métropoles et grandes villes d'une part, et lesbourgs et petites villes de l'autre». La questionémerge ainsi, dans des discours aussi divers que ceuxdes aménageurs, des architectes ou des chercheurs ensciences-sociales.Au niveau de l'ensemble Maghreb-Moyen-Orient, cesvilles sont peu représentées dans la hiérarchie urbaineglobale et se trouvent souvent à la tête des systèmesrégionaux un peu déséquilibrés où la primauté estdonnée à l'échelon national. En revanche, à partir deannées 1980, on a assisté à un changement destendances ; le ralentissement de la croissance desmétropoles et grandes villes et l'envolée des villes demoindre taille, en particulier les villes intermédiaires.Cela est du essentiellement au rôle central de l'Étatdans la simulation de leur dynamiquedémographique, par une politique volontariste dedéveloppement axée selon les cas soit surl'industrialisation, le tourisme mais aussi lapromotion administrative.Elles jouent ainsi, le rôle de pôle économique,culturel et de services, leur permettant de relayer lesgrandes villes et capitales nationales et régionales, etapparaissent comme des noeuds structurants dedesserte et d'animation des petits centresenvironnants étant peu équipés et souvent éloignésdes grandes métropoles.Cette recherche consiste à une analyse comparativede l'organisation et l'évolution des systèmes urbains,afin d'identifier la place des villes intermédiaires, enAlgérie, Maroc et Tunisie, qui présentent uneévolution contrastée du fait urbain et des dynamiquesd'urbanisation différentes et particulières à chaquepays, notamment en ce qui concerne la strate desvilles intermédiaires, en dépit des configurationsgéographiques, historiques et culturelles qu'ils separtagent.

  • Titre traduit

    Dynamics of urbanization of the secondery cities in the Maghreb (Algeria, Morocco, Tunisia) : effect administrative centre and perspectives of development.


  • Résumé

    Abstract :Intermediate cities appear of great interest , from the1970s, in developed countries , given the role theymust ensure the overall structure of urban systemsand allow a more harmonious development of theterritory. « They are supposed to be over in theredistribution of growth between cities and cities onthe one hand, and the villages and small towns of theother». The question thus emerges, in as diverse asthose of planners, architects and social - scienceresearchers speeches.At all Maghreb- Middle East, these cities are poorlyrepresented in the global urban hierarchy and areoften found at the head of a little unbalanced regionalsystems where priority is given to the national level.In contrast, from 1980, there has been a change intrends, the slower growth of cities and large townsand soaring smaller towns , especially intermediatecities. This is due mainly to the central role of thestate in the simulation of their population dynamics,through a proactive development policy as the case ison industrialization, tourism as well as theadministrative promotion.They play well, the role of economic hub, culturaland services, allowing them to carry large cities andnational and regional capitals, and appear asstructuring serving nodes and animation surroundingsmall centers are poorly equipped and often remoteof large cities.This research is a comparative analysis of theorganization and evolution of urban systems in orderto identify the role of intermediate cities in Algeria,Morocco and Tunisia, which have a mixed changingurban and urbanization dynamics different andspecific to each country, particularly with regard tothe stratum of intermediate cities , despite thegeographical, historical and cultural configurationsthat share.

Accéder en ligne

Par respect de la propriété intellectuelle des ayants droit, certains éléments de cette thèse ont été retirés.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.