Contribution à l’analyse des politiques linguistiques-éducatives en Afrique subsaharienne : Étude des modalités de mise en place d’un enseignement bilingue français-anglais dans l’Éducation de Base au Cameroun

par Michel Monluc

Thèse de doctorat en Sciences du langage - Cergy

Sous la direction de Marie-Madeleine Bertucci.

Le président du jury était Véronique Castellotti.

Le jury était composé de Marie Madeleine Bertucci, Julien Kilanga, Gérard Vigner.

Les rapporteurs étaient Valérie Spaëth, Daniel Coste.


  • Résumé

    Cette thèse s'inscrit dans une dynamique et une perspective plurielles car elle interroge essentiellement les sciences du langage, les sciences de l'éducation, mais emprunte également à l'économie de l'éducation, la sociologie de l'éducation, et la docimologie. Le point de départ de ce travail s'enracine dans notre questionnement permanent sur les faiblesses des systèmes éducatifs d'Afrique subsaharienne. Le cœur de notre travail interroge le bilinguisme officiel français-anglais à l'Éducation de base et les raisons pour lesquels le Cameroun ne parvient pas à atteindre ce bilinguisme scolaire. L'analyse à visée évaluative de la politique linguistique éducative montre in fine que le bilinguisme officiel au Cameroun est un bilinguisme de façade et les raisons essentielles de ce constat sont identifiées.Sur le plan méthodologique, les observables relèvent de techniques qualitatives courantes en sciences humaines (enquêtes de terrain fondées sur des entretiens semi-directifs, observations de classes, méta-analyses) et de techniques quantitatives issues principalement du domaine de l'économie de l'éducation.La perspective retenue dans la formulation des recommandations relève d'une approche aussi systémique que le permettait le cadre de notre étude et d'une tentative de pont entre le Nord et le Sud. Cette démarche nous a notamment conduit à nous appuyer, en particulier, sur les travaux sur le plurilinguisme du Conseil de l'Europe. Certes le terrain de recherche qui est le nôtre, l'Afrique subsaharienne francophone, est totalement différent du contexte européen, en apparence. Mais des points de convergence existent et il est certainement possible de dégager matière à réflexion de ces recherches axées uniquement sur l'Europe. S'il ne s'agit pas de plaquer les résultats obtenus dans ces recherches sur un terrain aussi différent que le Cameroun, il nous a semblé cependant qu'une contextualisation pourrait permettre, dans une perspective de mutualisation des bonnes pratiques, des évolutions intéressantes du bilinguisme scolaire au Cameroun.L'originalité de ce travail repose sur la thématique choisie, une contribution à l'analyse de la politique linguistique éducative dans une perspective évaluative, et sur l'introduction de méthodes issues du monde des consultants en éducation pour l'examen de cette politique.

  • Titre traduit

    Contribution to the assessment of language-education policies in sub-Saharan Africa : Study of how to set up a French-English bilingual education in Basic Education in Cameroon


  • Résumé

    This thesis is part of a dynamic and pluralistic perspective because it essentially asks the language sciences, science education, but also borrows from the economics of education, sociology of education, and docimology. The starting point of this work is rooted in our constant questioning about the weaknesses of sub-Saharan Africa education systems. The heart of our work questions the official French -English bilingualism in basic education and the reasons for which the Cameroon fails to reach this school bilingualism. The analysis referred to evaluative language education policy ultimately shows that official bilingualism in Cameroon is a bilingual facade and the main reasons for this situation are identified.On the methodological level, observable within current qualitative techniques in the social sciences (field surveys based on semi-structured interviews, classroom observations, meta-analyzes) and quantitative techniques mainly from the field of economics of education.The perspective adopted in the formulation of recommendations is part of a systemic approach also permitted the scope of this study and an attempt to bridge between North and South. This approach has led us to support us including, in particular, the work on multilingualism of the Council of Europe. While the field of research that is ours, Francophone Sub-Saharan Africa is totally different from the European context, apparently. But the points of convergence exist and it is certainly possible to identify to think of this research focused only on Europe. If it is not to flatten the results obtained in this research one as different as Cameroon ground, it seemed, however, that contextualization could afford, with a view to sharing best practices, interesting developments bilingual school in Cameroon.The originality of this work is based on the chosen theme, a contribution to the analysis of language education policy in an evaluative perspective, and the introduction of methods from the worlds of education consultants for review of this policy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.