L'espagnol de Colombie, Projet d'étude sociolinguistique appliqué au lexique

par Liset Diaz Martinez

Thèse de doctorat en Sciences du langage - Cergy

Sous la direction de Jean Pruvost.

Le président du jury était Olivier Bertrand.

Le jury était composé de Marc Zuili.

Les rapporteurs étaient Pierre Civil, Loïc Depecker.


  • Résumé

    L'espagnol est une langue internationale constituée de plusieurs variétés qui disposent de caractéristiques particulières. Il existe une tradition qui prétend maintenir une identité linguistique totale, mais sur un critère normatif prescriptif considérant tout ce qui n'est pas espagnol péninsulaire comme une « corruption ». Ce dernier est considéré comme l'espagnol « commun » ou « général », et l'espagnol des pays américains est perçu comme une « déviation » par rapport « au noyau » de la langue (l'espagnol de la péninsule).Plusieurs chercheurs s'accordent maintenant à donner la même valeur aux variétés de l'espagnol. Néanmoins, une bonne partie des études portant sur les variétés américaines ne sortent pas encore de cette tradition prescriptive : ce sont des descriptions de particularités, des différences par rapport à la norme établie par l'Académie Royale Espagnole. Cela est dû au manque d'une description de l'espagnol commun à tout le monde hispanophone qui servirait de modèle pour la comparaison. Ce manque (théorique et pratique) doit être compensé au fur et à mesure par les nouvelles recherches. L'espagnol doit donc être reconnu comme diasystème, tous les sous-systèmes ou variétés doivent être acceptés, étudiés d'une manière plus objective et avoir la même valeur axiologique.Pour dépasser cette tradition établie, on propose dans cette recherche, une caractérisation de l'une des variétés de l'espagnol suivant une approche globale et autonome. Plus précisément, une caractérisation de l'espagnol de Colombie et non pas des « colombianismes » comme il est d'usage. Il doit être possible d'arriver à une description nationale de cette variété au niveau lexical en réalisant des descriptions partielles dans des endroits stratégiques comme les grandes villes (capitales départementales du pays).

  • Titre traduit

    Colombian Spanish, Sociolinguistic research project applied to the lexicon


  • Résumé

    Spanish is an international language made of several varieties, each variety with particular characteristics. There has always been the tradition of maintaining a total linguistic identity, based on prescriptive normative criteria that consider the Spanish of non-peninsular origin "corrupted". Peninsular Spanish is considered "common" or "general" Spanish. Spanish spoken in American countries is seen as a "deviation" from "the core" language (the peninsular Spanish).Many researchers now agree to give the same value to all Spanish varieties. However, many of the studies on American varieties do not come out from prescriptive tradition. They describe particularities, or differences compared to the norm set by The Royal Spanish Academy. This is due to the lack of a description of the common Spanish in the Spanish-speaking world, which could serve as a pattern for comparison. This lack (theoretical and practical) must be compensated gradually by new research. Spanish should be recognized as a diasystem; all subsystems or varieties must be accepted, studied in a more objective way and have the same axiological value.To overcome this established tradition, in this piece of research, we propose the characterization of one of the varieties of Spanish following a global and autonomous approach. More specifically, a characterization of the Spanish of Colombia and not of the "colombianisms" as is done traditionally. We prove possible to reach a national description of this variety at the lexical level by making partial descriptions in strategic places like big cities (departmental capitals of the country).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.