Socialisme et socialistes dans le Calvados des origines à la fin du XXe siècle (1864-1998)

par Jérome Letournel

Thèse de doctorat en Histoire des mondes modernes, du monde contemporain

Sous la direction de Jean Quellien.

Soutenue en 2013

à Caen .


  • Résumé

    Le socialisme, apparu brièvement entre 1865 et 1873 sous la forme de cellules affiliées à la Première Internationale, s’implante de manière durable dans le Calvados à partir de l’extrême-fin du XIXe siècle. Cependant, pendant des décennies, son assise reste fragile et son développement limité, dans un département qui s’apparente à une terre de mission pour la gauche. Le mouvement socialiste ne change de statut qu’à partir des années 1970, lorsque, à la faveur des bouleversements intervenus dans les structures économiques et sociales du département ainsi que des transformations du paysage politique, il entame une ascension qui finit par faire de lui la force politique dominante du Calvados à la fin du XXe siècle. Cette étude retrace, sous tous ses aspects (audience électorale, ancrage territorial, composition sociologique, luttes de tendances, rapports au sein de la gauche…), l’histoire d’une fédération de taille moyenne du Parti socialiste implantée en milieu hostile. Elle tente d’en apprécier la spécificité, en privilégiant l’approche comparative avec le socialisme français dans son ensemble et avec d’autres fédérations de l’Ouest, principalement celles de la Bretagne agricole et rurale et celle de la Seine-Maritime industrielle et urbaine. Elle s’intéresse surtout aux liens unissant l’appareil socialiste et la société englobante et cherche à savoir si ces relations façonnent un socialisme calvadosien à la particularité affirmée

  • Titre traduit

    Socialism and socialists in Calvados from the origins to the end of the twentieth century (1864-1998)


  • Résumé

    Socialism, which put in appearance between 1865 and 1873 in the form of units affiliated with the First International, was permanently established in Calvados from the very end of the nineteenth century. However, for decades, its foundation remains fragile and its development was also limited, in a department which was akin to a “mission land” for the left wing. The socialist movement did not change status until the 1970s, when, thanks to the upheavals in the economic and social structures of the department as well as changes in the political landscape, it began an ascent that eventually made it the dominant political force in Calvados at the end of the twentieth century. This study traces in all its different aspects (the electoral support, the territorial implantation, the sociological composition, the political fight within the party, the relationships within the left wing…), the story of a medium federation of the Socialist Party established in a hostile environment. It attempts to assess its specificity emphasizing the comparative approach with French socialism as a whole and other federations from the western region, mainly in the agricultural and rural Brittany and in the industrial and urban Seine-Maritime. It is particularly focused on the links between the Socialist Party and an inclusive society and tries to understand whether these relationships have shaped a typical form of socialism in Calvados with an asserted particularity

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1127 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 1011-1025

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque Pierre Sineux (Droit-Lettres).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THESE CAEN L 2013 LETOURNEL B1-4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2013CAEN1684
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.