Le facteur spatial en économie de la défense : application à l'organisation du Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) des matériels de défense

par Josselin Droff

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Hervé Thouément.

Le président du jury était Jean Boncœur.

Le jury était composé de Hervé Thouément, Jean Boncœur, Catherine Baumont, Jacques Fontanel, Renaud Bellais, Cindy Williams.

Les rapporteurs étaient Catherine Baumont, Jacques Fontanel.


  • Résumé

    Cette thèse questionne les choix de politiques publiques relatifs à l’organisation spatiale de la production de défense en tant que bien public. Notre cadre d’analyse permet d’intégrer le facteur spatial dans la modélisation de cette production.Comment intégrer l’espace en économie de la défense ? Comment l’espace structure-t-il l’organisation de la production de défense ? Et inversement, comment la production de défense structure-t-elle l’espace ? Notre travail s’intéresse plus particulièrement au cas de la France et plus précisément de la maintenance ou Maintien en Condition Opérationnelle (MCO) des matériels de défense. En France, selon la Direction Générale de l’Armement, les coûts de MCO se situent généralement entre 35 % et 50 % du coût global de possession des matériels. En 2012, ils représentaient environ 15 % du budget de la défense. La maîtrise de ces coûts est devenue un enjeu de premier ordre depuis les années 1990. Ils constituent un problème d’actualité : sur la période 2010-2014, ces dépenses vont augmenter de 8,7 % en moyenne. La bonne maîtrise du MCO vise à maintenir – ou améliorer – la disponibilité des matériels de défense tout en réduisant les coûts du MCO. Dans cet objectif, l’organisation spatiale du MCO est une dimension structurante d’un point de vue statique comme dynamique, compte tenu des évolutions à la fois du format des armées et de leurs équipements. La thèse est organisée autour de quatre chapitres : Le premier chapitre fait une revue de la littérature concernant les relations entre les activités de défense et les territoires dans lesquelles elles s’inscrivent. Le deuxième chapitre examine les transformations contemporaines de la défense française en termes de doctrine, de budget et de dimensionnement des armées pour identifier les conséquences géographiques de ces transformations. Le troisième chapitre s’intéresse à l’évolution du MCO des matériels de défense depuis la fin de la guerre froide. Nous étudions plus spécifiquement la disponibilité des matériels, l’évolution des coûts du MCO et les réformes mises en place par le décideur public pour améliorer le MCO. Le quatrième chapitre questionne l’organisation spatiale optimale du MCO. Notre modélisation montre que l’espace peut être un instrument d’optimisation des coûts du MCO des matériels de défense. Cependant, il demeure une contrainte dont il est difficile de s’affranchir en raison de l’existence de coûts de transport, mais aussi et surtout de la nature même des activités de défense. Nous modélisons alors une contrainte stratégique sous la forme d’un coût social opérationnel. Cette contrainte tient compte des spécificités intrinsèques des activités militaires (e.g. disponibilité des matériels, localisations stratégiques imposées). Elle nous permet de souligner et de discuter l’équilibre de forces qui existe entre agglomération et dispersion dans la production de MCO. L’apport de cette thèse est de permettre d’intégrer le facteur spatial dans la modélisation de la production de défense. Nous défendons l’idée que la compréhension de l’organisation de la production de défense ne peut se faire en faisant abstraction de l’espace. L’optimisation de l’effort de défense repose sur une dimension spatiale inhérente au concept même de défense et de territoire à défendre. En conséquence, les recherches sur l’optimalité de l’organisation de la production de défense ne peuvent que s’inscrire dans un cadre d’analyse spatiale. Cette méthodologie peut s’appliquer à d’autres dimensions de la défense que le MCO et dans un cadre multinational entre deux pays, plusieurs pays ou au sein d’une alliance.

  • Titre traduit

    The spatial factor in defense economics : an application to the Maintenance Repair and Overhaul (MRO) of defense equipment


  • Résumé

    This research discusses public policies related to the spatial organization of defense production as a public good with industrial dimensions. Our framework enables to incorporate the spatial factor in modeling such a production. How to integrate geographical space in defense economics? How does space structure the organization of defense production? Conversely, how does defense production structure space? Our research deals with the case of France and more particularly with the Maintenance Repair and Overhaul (MRO) of French defense equipment. In France, according to the Direction Générale de l’Armement, MRO costs represent between 35% and 50% of the whole life cycle cost of defense equipment. In 2012, they accounted for about 15% of total French defense budget. Optimizing MRO costs has become a top priority issue since the beginning of the 1990s. Such costs are still of concern during the 2010-2014 period, since maintenance equipment expenditures are rising about 8.7% on average. A good management of MRO aims at keeping – or improving – the availability of defense equipment while at the same time reducing MRO costs. With this objective and considering the evolution of the sizes of army sections and their equipment, the spatial organization of MRO appears as a structuring dimension from both static and dynamic perspectives. The dissertation is organized in four chapters: Chapter I is a literature review that legitimates the methodological approach adopted in this research. We survey the regional economics literature that has mainly focused on the location of defense activities within their surrounding economic environment. Chapter II examines the contemporary transformations in French defense (doctrine, budget and size of the army) in order to identify the geographic consequences of such changes. Chapter III deals with the evolution of MRO since the end of the Cold War. We study the evolution of the availability of military platforms, the MRO costs evolution and the main reforms that the French State put in place to improve the management of MRO. Chapter IV discusses the optimal spatial organization of defense MRO. Our model suggests that space provides an opportunity to optimize MRO cost. However, it remains a constraint that is hard to cope with, because of transport costs but also due to the military nature of MRO. We model a strategic constraint with an Operational Social Cost.This constraint takes into account the intrinsic specificities of military activities (e.g. availability of military platforms, strategic imposed locations). It allows us to underline and to discuss the balance of forces between agglomeration and dispersion in the production of defense MRO. The main contribution of this research is to incorporate space in modeling defense production. We defend the idea that the organization of defense production cannot be understood without taking space into account. Optimizing the defense effort is based on a spatial dimension inherent to the concept of defense itself and the territory that has to be defended. As a result, economic research about optimality in the spatial organization of defense should fit in a spatial framework. Beyond MRO matters, our methodology can be applied to other dimensions of defense and more particularly in a multinational framework with two countries, several countries or within an alliance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.