Le rôle des liens sociaux et de la confiance sur le financement bancaire des PME : une étude exploratoire

par Mazen Gharsalli

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Robert Paturel.

Le président du jury était Christian Cadiou.

Le jury était composé de Robert Paturel, Christian Cadiou, Ramzi Benkraiem, Ahmed Silem, Hadj Nekka.

Les rapporteurs étaient Ramzi Benkraiem, Ahmed Silem.


  • Résumé

    Dans une perspective d’étude du financement bancaire des PME, nous proposons un examen de la relation bancaire dans le contexte français caractérisé par une culture bancaire développée et des évolutions récentes très marquées, qui ne peuvent être sans conséquence sur le comportement financier des entreprises. L’attention est portée sur un élément central, à savoir les interactions sociales entre le banquier et le chef d’entreprise. Ces interactions permettent l’échange d’informations soft, condition nécessaire à l’instauration d’un climat de confiance et, donc, à l’évaluation de la qualité des projets pour faciliter leur financement par la suite. Sur le plan théorique, notre analyse s’inscrit dans la continuité des études portant sur les difficultés de financement des PME. Après avoir souligné l’insuffisance des deux approches traditionnelles que constituent l’approche transactionnelle (standardisée) et l’approche relationnelle (relation de long terme), nous mobilisons la théorie de l’encastrement social et le concept de la confiance pour mieux appréhender la relation d’emprunt. Sur le plan méthodologique, l’étude consiste en une enquête exploratoire menée auprès d’un échantillon composé de banquiers et de chef d’entreprises. L’enjeu est de montrer la pertinence du triptyque -encastrement social, confiance, spécificités des PME-, en tant que référentiel théorique à la problématique du processus de financement bancaire.

  • Titre traduit

    Social ties, trust and bank financing of SMEs : an exploratory study


  • Résumé

    In the French context, banks play an essential role in financing firms, especially small and medium enterprises (SMEs) since they have more difficulties accessing equity capital markets. The process used by banks to decide whether and how much to lend relies on different lending technologies and banks usually tend to use more than one technology at a time (Berger and Udell, 2006). Among the various lending technologies, relationship lending has a peculiar role. However, research on relationships lending pays only marginal attention to the role of social ties and trust on financing conditions for SMEs. Social relationships literature suggests that the more commercial transactions between a firm and the bank it borrows from are embedded in social attachments, the more expectations of trust and reciprocity shape transacting. Thereby, it would promote governance benefits and transfers of soft information (Uzzi, 1999). Thus, these relationships can play an Important role in reducing agency problems, moral hazard, adverse selection and transaction costs as well as the costs of monitoring and control. The present exploratory study is an attempt to fill this gap by investigating how social interaction affects the terms of loan financing for SMEs (credit access, interest rate, guarantees, defaults). It is based on a survey of bank lending managers and entrepreneurs.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.