Immigration italienne en Finistère : parcours d'intégration

par Céline Emery

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Sergio Dalla Bernardina.

Soutenue le 06-09-2013

à Brest , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) , en partenariat avec Centre de recherche bretonne et celtique (laboratoire) .

Le président du jury était Dionigi Albera.

Le jury était composé de Sergio Dalla Bernardina, Dionigi Albera, Philippe Pesteil, Glauco Sanga, Philippe Jarnoux.

Les rapporteurs étaient Philippe Pesteil, Glauco Sanga.


  • Résumé

    Le choix de la Bretagne peut surprendre lorsqu'il s'agit de traiter des migrations italiennes. Les étrangers ont toujours constitué dans la région un groupe relativement minoritaire, les Italiens y compris. Pourtant on observe dès la seconde moitié du 19e siècle sur l'ensemble du territoire breton, la constitution de réseaux migratoires durables, toujours perceptibles aujourd'hui. Quelles raisons ont poussé ces migrants transalpins à poser leurs valises si loin des importantes communautés italiennes établies dans le Sud-Est de la France ou l'Est parisien ? Au-delà d'une réflexion sur les modalités de l'implantation d'une population italienne dans le département, il s'agira se s'interroger sur les parcours des migrants et plus particulièrement sur les stratégies mises en oeuvre pour « s'intégrer » aux microcosmes locaux. Au travers des récits mémoriels recueillis auprès des familles issues de l'immigration italienne, nous chercherons à comprendre de quelle manière l'acte migratoire de l'ancêtre impacte les recompositions identitaires des descendants.

  • Titre traduit

    Italian immigration in Finistère : career of integration


  • Résumé

    The choice of the Brittany can be a surprise when it is a question of treating Italian migrations. The foreigners always formed in the region a relatively minority group, theItalians including. Nevertheless we observe from the second half of the 19th century on the whole Breton territory, the constitution of long-lasting migrant networks, always perceptible today. What reasons urged these transalpine migrants to put down their suitcases if far from the important Italian communities established in the Southeast of France or the Parisian East? Beyond a reflection on the modalities of the setting-up of an Italian population in the department, it will be a question of wondering about the career of the migrants and more particularly about the strategies implemented to "become integrated" into the local microcosms. Through the memory narratives collected with families stemming from the Italian immigration, we shall try to understand how the migratory act of the ancestor impact on the identical reorganizations of the descendants.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne occidentale (Brest). Service commun de documentation Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.